La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 742,25
    -11,72 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,90
    -6,60 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 429,88
    +34,87 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,0531
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    1 797,30
    -3,80 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    16 152,22
    -64,00 (-0,39 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,33
    +2,91 (+0,72 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,34
    -0,88 (-1,08 %)
     
  • DAX

    14 529,39
    +39,09 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 556,23
    -2,26 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 461,50
    -20,95 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    4 071,70
    -4,87 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2296
    +0,0040 (+0,33 %)
     

Clarity AI : plus de 80% des entreprises cotées du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord ne publient aucune donnée quantitative de durabilité

Au niveau mondial, seulement 30% des entreprises cotées publient au moins un indicateur quantitatif de durabilité

NEW YORK, October 27, 2022--(BUSINESS WIRE)--Clarity AI, la principale plateforme technologique au service de la durabilité, annonce aujourd’hui que sur un échantillon de 40 000 entreprises cotées, seulement 30% environ déclarent au moins un indicateur quantitatif de durabilité. Alors que dans l’UE, les nouvelles exigences du règlement SFDR entreront en vigueur dans moins de 70 jours, le manque de données disponibles pourrait nécessiter le recours à des données d’estimation pour répondre, du mieux possible, aux attentes du régulateur en matière de divulgation.

Le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord (MENA) est la région où les entreprises cotées divulguent le moins comparé à l’Europe, l’Amérique du Nord et l’Asie-Pacifique. Clarity AI s’est penché sur 40 000 entreprises cotées et a évalué combien d’entre elles déclarent au moins un indicateur quantitatif. Le niveau de divulgation général est de 30% (~11 000 entreprises déclarantes), avec d’importants écarts entre les régions. L’Amérique du Nord arrive en tête, alors que la région MENA ferme la marche des entreprises publiant au moins un indicateur quantitatif. Clarity AI a observé les niveaux suivants de déclaration :

  • Amérique du Nord : 44% d’entreprises déclarantes

  • Europe : 40% d’entreprises déclarantes

  • APAC : 20% d’entreprises déclarantes

  • MENA : 11% d’entreprises déclarantes

Même pour les deux indicateurs E et S les plus fréquemment déclarés dans la région MENA (émissions de GES de scope 1 et 2 et pourcentage de femmes employées, respectivement), les entreprises cotées dans la région MENA divulguent six fois moins que leurs homologues européennes. Environ 30% des entreprises publiques déclarent les émissions de GES de scope 1 et scope 2 en Europe, contre seulement 5% dans la région MENA. En termes de pourcentage de femmes employées, environ 30% des entreprises cotées déclarent cette donnée en Europe, contre seulement 6% dans la région MENA.

Les entreprises de la région MENA déclarent moins souvent que les entreprises dans d’autres régions, et se retrouvent à la traîne dans certains domaines. En comparaison avec les entreprises cotées d’Amérique du Nord et d’Europe qui emploient 40% de femmes en moyenne, les entreprises de la région MENA emploient 30% de femmes. Cet écart se creuse dans les postes de direction. Par exemple, les femmes sont trois fois moins nombreuses dans les conseils d’administration dans la région MENA qu’en Europe.

Toutefois, la région MENA n’est pas en retard dans tous les aspects du pilier S. En matière de roulement du personnel et des différences de rémunération homme-femme1, les entreprises de la région MENA arrivent avant celles d’Amérique du Nord et d’Europe :

  • Roulement du personnel :

    • 14% en Amérique du Nord

    • 14% en Europe

    • 10% dans la région MENA

  • Différences de rémunération homme-femme :

    • Les entreprises de la région MENA rémunèrent les femmes à 90% de ce qu’elles rémunèrent les hommes

    • L’Amérique du Nord se situe à 87%

    • L’Europe à 83%

Sur les sujets environnementaux, nous observons une tendance similaire : les entreprises de la région MENA présentent une performance identique à celle de leurs homologues européennes et nord-américaines pour certains indicateurs (ex. consommation énergétique), mais sont à la traîne pour d’autres (ex. CO2 scope 1 et scope 2, recyclage des déchets).

« Les entreprises cotées du monde entier ont encore beaucoup de chemin à parcourir en matière de divulgation, même pour les indicateurs de durabilité les plus simples », explique Patricia Pina, responsable de la recherche et de l’innovation, Clarity AI. « Alors que les entreprises s’attèlent à définir leur méthode et contenu de divulgation, une technologie avancée et une expertise en durabilité peuvent les aider à répondre aux exigences grâce aux estimations par l’apprentissage machine et aux modèles de fiabilité. »

À propos de Clarity AI

Clarity AI est une plateforme technologique au service de la durabilité qui utilise l’apprentissage machine et les métadonnées pour fournir des perspectives environnementales et sociales aux investisseurs, organisations et consommateurs. La plateforme de Clarity AI analyse plus de 50 000 entreprises, 320 000 fonds, 198 pays et 188 autorités locales, soit entre 2 et 13 fois plus que tout autre acteur sectoriel. La société fournit des données et des analyses pour les investissements, la recherche d’entreprise, la mise en comparaison, l’e-commerce grand public et le reporting. Clarity AI dispose de bureaux en Amérique du Nord, en Europe et au Moyen-Orient, et son réseau de clients gère des dizaines de trillions en actifs. clarity.ai

1Nous reconnaissons que l’échantillon pour le roulement et les écarts de rémunération homme-femme dans la région MENA est de petite taille (<60) et que ces conclusions doivent être interprétées avec prudence. Notre échantillon pourrait contenir une part disproportionnée des entreprises les plus performantes de la région. Toutefois, cet effet est susceptible de se produire, dans une certaine mesure, dans toutes les régions.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20221026005132/fr/

Contacts

Médias
Edelman
clarityAI@edelmansmithfield.com