La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 336,37
    +106,03 (+0,31 %)
     
  • Nasdaq

    13 495,78
    -86,65 (-0,64 %)
     
  • Nikkei 225

    29 331,37
    +518,77 (+1,80 %)
     
  • EUR/USD

    1,2060
    +0,0051 (+0,42 %)
     
  • HANG SENG

    28 637,46
    +219,46 (+0,77 %)
     
  • BTC-EUR

    46 462,43
    -1 381,66 (-2,89 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 459,08
    -12,33 (-0,84 %)
     
  • S&P 500

    4 169,33
    +1,74 (+0,04 %)
     

Clara Morgane "ramène la fête à la maison" avec un spectacle de cabaret en streaming

·1 min de lecture

15 euros pour voir 15 artistes. C'est la promesse de Clara Morgane et du spectacle qu'elle propose en streaming pour le cabaret parisien Oh! César, avec une troisième représentation en ligne, samedi soir. Invitée de l'émission d'Anne Roumanoff Ça fait du bien, Clara Morgane explique pourquoi ce spectacle, dont elle est la meneuse de revue, lui tient à cœur et ce qui attend les spectateurs. "Il y a plein d'artistes supers ! Cette fois-ci, on a des guests et on a la chance d'avoir Fabien Olicard, qui est un des plus grands mentalistes français", se réjouit Clara Morgane.

>> Retrouvez toutes les émissions d'Anne Roumanoff de 11h à 12h30 sur Europe 1 en replay et en podcast ici

La meneuse de revue présentera les numéros des 15 artistes réunis sur scène "des danseurs, des chanteuses à voix, des pole-danseuses, des effeuilleuses burlesques, des humoristes, il y a vraiment de tout", énumère Clara Morgane. Elle ajoute que le billet de visionnage en streaming peut être ajouté à des livraisons de boîtes, afin d'avoir de quoi manger, boire et faire la fête pendant le spectacle. "L'idée était de ramener la fête à la maison", explique-t-elle.

Un spectacle malgré la fermeture

"On avait envie d'essayer d'amener un peu de paillettes dans cette vie particulière, en plus de proposer le cabaret en streaming", ajoute celle qui évolue dans le milieu du cabaret depuis plusieurs années. Clara Morgane reconnaît que, malgré ces ventes additionnelles, le spectacle n'est pas rentable, mais que c'...


Lire la suite sur Europe1