La bourse ferme dans 2 h 31 min
  • CAC 40

    6 663,23
    -9,87 (-0,15 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 158,74
    +7,34 (+0,18 %)
     
  • Dow Jones

    35 258,61
    -36,15 (-0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,1652
    +0,0034 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    1 782,00
    +16,30 (+0,92 %)
     
  • BTC-EUR

    53 377,89
    +1 018,06 (+1,94 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 451,38
    -0,26 (-0,02 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,85
    +0,41 (+0,50 %)
     
  • DAX

    15 498,94
    +24,47 (+0,16 %)
     
  • FTSE 100

    7 203,34
    -0,49 (-0,01 %)
     
  • Nasdaq

    15 021,81
    +124,47 (+0,84 %)
     
  • S&P 500

    4 486,46
    +15,09 (+0,34 %)
     
  • Nikkei 225

    29 215,52
    +190,06 (+0,65 %)
     
  • HANG SENG

    25 787,21
    +377,46 (+1,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,3815
    +0,0088 (+0,64 %)
     

Clap de fin pour Office Depot France, placé en liquidation judiciaire

·1 min de lecture

C'est une aventure qui durait depuis plus de 50 ans qui se termine. Le tribunal de commerce de Lille a prononcé, mardi 28 septembre, la liquidation judiciaire d'Office Depot France, parachevant la disparition de la société reprise partiellement par la coopérative Alkor, qui a maintenu quelque 500 emplois sur 1.500, a-t-on appris auprès des syndicats.

"Même si on s'y attendait, on est dépités. C'est une entreprise qui a plus de 50 ans d'histoire et qui se retrouve rayée de la carte en 15 minutes", a réagi Sébastien Fournier, secrétaire du CSE central et délégué Unsa. En juillet, la Cour d'appel du Nord avait jugé "irrecevable" le recours déposé par le CSE central du spécialiste des fournitures de bureau et deux représentants du personnel, qui attaquait la reprise par Alkor décidée par le tribunal de commerce de Lille en nullité pour "excès de pouvoir".

Alkor s'était engagée à reprendre 50 magasins et 460 salariés - sur 1.483 - au sein de la branche "retail" et à proposer 370 postes supplémentaires via une bourse à l'emploi avec priorité d'embauche sur deux ans. En juillet, 963 salariés d'Office Depot avaient reçu une notification de licenciement. "C'est la fin d'une aventure. La boite a été pliée en quatre mois", a réagi un salarié maintenu et qui a requis l'anonymat. Il évoque "le sentiment d'un énorme gâchis avec 1.000 personnes sur le carreau" dont "la plupart avaient un vrai savoir-faire en France".

>> A lire aussi - La liquidation judiciaire de La Compagnie des Petits actée (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Emploi des jeunes : les conseils du chef cuisinier Mohamed Cheikh aux Meilleurs Employeurs de France 2021
Energie nucléaire : la Chine a dépassé la France !
Danone : le DRH démissionne, l’hémorragie de hauts dirigeants se poursuit
Chine : “on se croirait en Corée du Nord", les coupures d'électricité plombent la croissance
Kärcher, Trigano, Fermob... les meilleures marques pour le jardin

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles