Marchés français ouverture 6 h 19 min
  • Dow Jones

    34 265,37
    -450,03 (-1,30 %)
     
  • Nasdaq

    13 768,92
    -385,08 (-2,72 %)
     
  • Nikkei 225

    27 312,05
    -210,21 (-0,76 %)
     
  • EUR/USD

    1,1340
    -0,0014 (-0,12 %)
     
  • HANG SENG

    24 693,43
    -272,12 (-1,09 %)
     
  • BTC-EUR

    31 545,62
    +104,21 (+0,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    826,80
    +584,12 (+240,70 %)
     
  • S&P 500

    4 397,94
    -84,79 (-1,89 %)
     

Clap de fin pour «CNews» en édition papier

·1 min de lecture

Vous ne trouverez plus CNews. Le journal gratuit, qui appartient comme la chaîne télé du même nom au groupe Canal, a cessé de paraître. Le quotidien était distribué gratuitement dans la rue et dans les transports en commun depuis 2007. Le dernier numéro de la publication est paru lundi. Les équipes du journal papier devront désormais travailler pour le site Internet de CNews, et éventuellement pour la chaîne de télévision. Cette mise à l'arrêt n'est pas une surprise : elle intervient dans un contexte difficile pour les journaux gratuits.

>> Retrouvez les journaux des médias tous les matins à 9h10 sur Europe 1 ainsi qu’en replay et en podcast ici

De MatinPlus à CNews

Le journal avait souffert des confinements et n'avait pas été distribué pendant plusieurs mois, le coupant de ses revenus publicitaires, essentiels pour les publications gratuites. CNews avait ensuite tenté de s'adapter, en réduisant sa périodicité. Mais la reprise était compliquée et l'augmentation du prix du papier a fini par avoir raison du journal.

Lancé au niveau national en 2017, CNews existait depuis 2007. Le journal s'appelait alors MatinPlus. La parution a ensuite été titrée Direct Matin Plus de 2008 à 2010, et Direct Matin de 2010 à 2017. Elle était la concurrente directe de 20 Minutes.


Retrouvez cet article sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles