Clôture Paris : le CAC40 perd 0,35% dans le calme

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
CIL.HA44,410,00
GLE.PA43,190,54
ACA.PA11,380,21
DAI.DE67,29+1,97

LA TENDANCE

Le CAC40 (Paris: ^FCHI - actualité) a débuté la semaine en baisse de 0,35% à 3.412 pts. Les volumes ont été faibles ce lundi alors que les Etats-Unis célèbrent le "Veterans Day". Ainsi, aucune statistique macroéconomique américaine n'est venue animer la séance aujourd'hui. Par ailleurs, les investisseurs restent prudents avant la réunion des ministres des Finances de la zone euro qui débute ce soir à Bruxelles. L'Eurogroupe va tenter de déterminer si la Grèce a rempli les conditions nécessaires au versement de la prochaine tranche d'aide... Enfin, certaines nouvelles en provenance d'Asie inquiètent (Japon), alors que d'autres rassurent (Chine)...

ECO/DEVISES

Les Etats-Unis célèbrent ce jour le "Veteran's Day", journée commémorative observée en l'honneur des anciens combattants. L'économie américaine devrait donc tourner au ralenti en ce lundi férié, mais la place de Wall Street restera tout de même ouverte. Aucune statistique macroéconomique américaine ne sera publiée aujourd'hui.

Mauvaise nouvelle pour le Japon... Le PIB de l'archipel a régressé de 0,9% au 3ème trimestre, après deux trimestres de progression. En rythme annualisé, la contraction est très vive, de 3,5%, ce qui constitue sa plus forte chute depuis celle qui a suivi le séisme et le tsunami de mars 2011 !... Cette fois, la détérioration est liée à la faiblesse des exportations vers l'Europe (Chicago Options: ^REURUSD - actualité) en récession, ainsi que vers la Chine, où les produits et les investissements japonais souffrent de la querelle territoriale entre les deux pays au sujet d'îles en Mer de Chine... En outre, sur le marché intérieur, les dépenses des ménages japonais ont chuté de 0,5% par rapport au 2ème trimestre, pâtissant de la diminution des primes d'été et de la fin de subventions d'Etat à l'achat de véhicules écologiques. Les économistes estiment que le 4ème trimestre ne permettra pas de retrouver la voie de la croissance, ce qui devrait entraîner deux trimestres de repli consécutif du PIB (la définition internationale de la récession).
La Bourse de Tokyo a réagi négativement ce matin à ces informations, en affichant une baisse de 0,93% à la clôture.

En Chine, les services des douanes ont fait savoir ce matin que les exportations chinoises avaient augmenté de 11,6% en octobre sur un an, un rythme plus élevé que les 10% attendus par le consensus... Les importations ont grimpé de 2,4% et l'excédent de la balance commerciale s'est accru à 32 Mds$, au plus haut depuis près de 4 ans ! Ces statistiques sont venues confirmer que le passage à vide de l'économie chinoise semble avoir pris fin, après que le PIB eut affiché une progression limitée à 7,4% au troisième trimestre, contre 10,7% en moyenne au cours de la dernière décennie.

L'Agence France Trésor vient de réaliser une adjudication de court terme en levant le montant maximal souhaité avec des taux toujours négatifs. L'AFT a notamment émis 3,996 Milliard d'euros de bons du Trésor à 13 semaines à un rendement moyen de -0,014%, stable par rapport à la semaine précédente. La demande a représenté 2,77 fois l'offre.

La croissance marque le pas en Russie ! Selon les premières estimations de l'agence fédérale de la statistique, le PIB russe a affiché une progression de 2,9% au troisième trimestre contre une hausse de 4,9% et 4% enregistrée au cours des deux précédents trimestres. L'économie s'est comportée mieux que prévu au cours de la première partie de l'année, portée par une hausse de la consommation des ménages et des investissements des entreprises. La consommation a toutefois ralenti au cours des derniers mois, pénalisée notamment par un regain d'inflation...

La Grèce a franchi une étape de plus vers le déblocage de sa prochaine tranche d'aide... Dans la nuit, le parlement grec a ainsi adopté le budget 2013, à une majorité de 167 députés sur 300. Ce nouveau budget de rigueur inclut un plan d'économies supplémentaires de 18 Milliards d'Euros validé la semaine dernière sous la pression des créanciers d'Athènes. Dans la foulée de ce vote, les ministres des Finances de la zone Euro doivent se retrouver une nouvelle fois ce soir à Bruxelles, afin de déterminer si la Grèce remplit les conditions pour recevoir la prochaine tranche d'aide de 31,5 MdsE... Les experts de la troïka UE-BCE-FMI remettront à cette occasion leur rapport final sur la Grèce, dont la publication a été reportée depuis des semaines, en attendant les votes grecs sur le programme d'austérité et le budget 2013.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,2713$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 86$ et le Brent s'affiche à 109,6$.

VALEURS EN HAUSSE

* Peugeot (Hambourg: PEU.HM - actualité) reprend 3,6%. L'appui apporté par l'Etat français à Banque PSA Finance va sécuriser le financement de la structure durant les cinq prochaines années, ce qui est un élément positif, indique Fitch Ratings dans une étude publiée ce jour... La médaille a cependant son revers : cela risque de limiter l'indépendance stratégique du constructeur, selon l'agence, et pourrait le gêner dans la mise en place de ses réformes. Le spécialiste ne pense pas que cette situation forcera PSA à revenir sur ses décisions à Aulnay et à Rennes, mais craint qu'à l'avenir, l'industriel ne soit encadré dans ses choix. Fitch note d'ailleurs que le comité de surveillance, dans lequel siègera l'Etat, aura son mot à dire sur toute décision stratégique.

* Faurecia (Other OTC: FURCF.PK - actualité) gagne 2,6%. L'équipementier automobile prévoit de nouvelles mesures de restructuration en Europe pour s'adapter à la faiblesse de la production automobile sur cette zone. Faurecia estime désormais que le marché automobile européen (hors Russie) ne retrouvera pas son niveau de 2011 avant 2015 et prévoit une nouvelle contraction de 2 à 3% de la production de véhicules légers en 2013. Faurecia anticipe désormais un chiffre d'affaires globalement stable en Europe sur la période 2011-2016 (7,6 Milliards d'Euros en 2016) avec une baisse en 2012 et pas de rebond en 2013. Cette année, la moitié du chiffre d'affaires de Faurecia en Europe devrait être réalisé avec les constructeurs allemands (Volkswagen (Xetra: 766400 - actualité) , Audi (Xetra: 675700 - actualité) , Porsche, BMW (Xetra: 519000 - actualité) , Mercedes (Xetra: 710000 - actualité) ), ce qui permet au groupe de rester rentable sur cette zone. Des charges de restructuration de 100 Millions d'Euros seront passées dans les comptes 2012, incluant 1.500 réductions de postes en Europe de l'Ouest. En 2013, des charges supplémentaires de 90 ME sont annoncées. Le but est de réduire la base de coûts fixes de 50 ME en 2013 et de 100 ME à partir de 2014.En parallèle de cette réduction des effectifs en Europe de l'Ouest, Faurecia va étendre son dispositif industriel en Europe de l'Est pour sécuriser sa rentabilité en Europe. Faurecia a présenté ce matin à Londres, lors d'une réunion d'information dédiée aux investisseurs, ses objectifs de croissance et de rentabilité pour la période 2012-2016. Devant la poursuite de la faiblesse de la demande automobile en Europe, Faurecia est contraint de décaler son objectif d'une marge opérationnelle supérieure à 5% de 2014 à 2016. Entre 2012 et 2016, Faurecia vise une croissance de 6 à 7% par an pour atteindre un chiffre d'affaires de 22 Milliards d'Euros en 2016. Le groupe visait auparavant un chiffre d'affaires de 20 Milliards d'Euros en 2015. Le ratio de dette nette / EBITDA est attendu inférieur à 0,5 en 2016 et non plus dès 2014.

* Publicis (Paris: FR0000130577 - actualité) grimpe de 1,7%, après que le groupe eut annoncé que le mois d'octobre s'était révélé particulièrement dynamique, aussi fort que septembre s'était révélé difficile. La direction, au vu de cette volatilité, préfère ne pas laisser croire que la croissance est de retour, mais le marché a bien entendu le message : peut-être le creux de l'été est-il bel et bien terminé...

* PPR (Milan: PP.MI - actualité) gagne encore 1,5% et enregistre ainsi une troisième séance consécutive de hausse.

* Vinci (Hanovre: 508670.HA - actualité) remonte de 1,1% après trois séances de baisse.

* Société Générale (Paris: FR0000130809 - actualité) monte de 1,1%. La sortie d'Egypte de la Société Générale est proche. Selon plusieurs sources citées par Reuters, la banque de la Défense devrait d'ici peu signer un accord définitif portant sur la cession de sa division égyptienne à Qatar National Bank (QNB (OTC BB: QNBC.OB - actualité) ). La banque candidate au rachat, en partie détenue par un fonds de gestion souverain qatari, émettra également une offre obligatoire sur les 23% restant de National Societe Generale Bank (NSGB). Ces deux transactions valoriseront la division égyptienne de la banque française à environ 2,6 Milliards de dollars, ont précisé ces sources. NSGB, qui possède quelque 160 agences dans toute l'Egypte, est l'un des principales banques du pays avec autour de 8,4 Milliards d'euros d'actifs. Elle possède également des activités de banque privée et de banque d'investissement.

* Areva (Berlin: A9R.BE - actualité) gagne 0,2%. Le projet de centrale hybride au gaz d'Areva Solar, CS Energy et Wind Prospect en Australie est tombé à l'eau, faute de financement. L'agence australienne en charge des énergies renouvelables a présenté ce matin son plan d'investissement 2012/2015, dont le programme "Solar Dawn" ne fait plus partie. L'annonce ne constitue pas vraiment une surprise dans la mesure où le projet avait du plomb dans l'aile depuis le début de l'été dernier, lorsque l'Etat du Queensland avait suspendu son soutien financier. Le consortium mené par Areva a pris acte et s'est contenté d'indiquer qu'il restait actif sur le marché australien pour les grands projets solaires utilisant la technologie à concentration. Le groupe français officie par exemple sur "Kogan Creek", porté par CS Energy, en cours de développement. "Solar Dawn" était un programme doté de 539 millions de dollars australiens d'investissements publics, sur un total d'environ 1 milliard de dollars australiens (environ 818 millions d'euros aux cours actuels) pour une centrale hybride de 250 MW.

VALEURS EN BAISSE

* Veolia Environnement cède encore 2,5% après avoir déjà perdu 2,1% vendredi dernier.

* Alstom (Euronext: ALO.NX - actualité) baisse encore de 2,2% après un recul de 1,5% vendredi.

* Capgemini perd 2% et revient sur les 30 euros.

* Lafarge (Hanovre: 850646 - actualité) cède encore 1,9%. La Deutsche Bank a largement relevé de 36 à 48,90 euros son objectif de cours sur Lafarge, sans se départir de sa recommandation à "conserver". L'analyste considère qu'en dépit des efforts accomplis, il est trop tôt pour revenir sur le dossier, avant que des signes tangibles de reprise ne se fassent jour dans le secteur.

* Carrefour (EUREX: C1AR.EX - actualité) perd 1,8% après avoir enregistré un rebond de 2% vendredi dernier.

* Crédit Agricole (Paris: FR0000045072 - actualité) est toujours en baisse (-1,7%), après avoir déjà perdu plus de 6% la semaine dernière. Les analystes ont continué à ajuster la mire sur la banque verte, après la publication de ses comptes trimestriels. Ce matin, Exane BNP Paribas est resté "neutre" avec une légère revalorisation de son objectif à 6,70 euros, tandis que HSBC (London: HSBA.L - actualité) ("surpondérer") a passé le sien de 7,40 à 7,60 euros. A l'inverse, la Deutsche Bank (Xetra: 514000 - actualité) ("conserver") a ramené le sien de 6,20 à 5,80 euros.

Actualités relatives :