Clôture Paris : le CAC40 campe au-dessus des 3.500 pts

COURS LIÉS

SymboleCoursVariation
CIL.HA44,410,00
PEU.HM12,94-1,06

LA TENDANCE

Le CAC40 (Paris: ^FCHI - actualité) , après avoir glissé sous les 3.500 pts ce mercredi, s'est repris de justesse en fin de séance, s'offrant même un gain de 0,37% en clôture, à 3.515 pts, dans des volumes toujours faibles. Les nouvelles économiques en provenance de la zone euro restent toujours déprimées... En revanche, la Chine a quelque peu rassuré les marchés en confirmant ses objectifs annuels de croissance. Wall Street se montre de son côté toujours tendu alors que la date de mise en oeuvre du "fiscal cliff" approche à grands pas, et que les discussions à ce sujet s'intensifient outre-Atlantique...

ECO/DEVISES

Selon le Département américain au commerce ce mercredi, les ventes de logements neufs aux Etats-Unis pour le mois d'octobre 2012 se sont établies sur un rythme de 368.000 unités, contre un consensus de place de 387.000 et un niveau de 369.000 un mois plus tôt (révisé en baisse, après 389.000 rapporté le mois dernier). Ainsi, ces ventes dans le neuf ont régressé de 0,3% par rapport au mois antérieur, mais grimpent de 17,2% en comparaison d'octobre 2011.

Les opérateurs seront très attentifs, à 20 heures, au résumé des conditions économiques régionales du Livre Beige de la Fed.

Pékin affiche sa confiance sur la solidité de son économie !... Le ministre du Commerce, Chen Deming, a présenté ses ambitions pour le produit intérieur brut ce mercredi au cours d'une conférence : "Pendant les trois premiers trimestres, la croissance de l'économie chinoise a été de 7,7% sur un an. Il est donc sûr que nous pouvons atteindre l'objectif annuel de 7,5% du PIB ou davantage", a estimé Chen Deming. Par ailleurs, Chen Dongqi, le directeur adjoint d'un centre de recherche lié à la puissante Commission nationale du développement et de la réforme, a déclaré que la croissance chinoise devrait être de 7,6% à 7,7% cette année.

D'après le dernier rapport hebdomadaire dévoilé par le Département à l'Energie américain, les stocks commerciaux de brut, hors réserve stratégique, ont reculé de 0,3 million de baril pour la semaine close au 23 novembre 2012, à 374,1 millions de barils. Le consensus tablait sur une hausse de 0,3 million de barils. Les stocks d'essence ont eux augmenté de 3,9 millions de barils quand le consensus attendait une hausse de 0,9 million de barils. Enfin, les stocks de produits distillés (gazole et fioul de chauffage) ont reculé de 0,8 million de barils contre une baisse de 0,2 million de barils anticipée par le consensus.

Sur le marché des changes, l'Euro vaut désormais 1,2922$. Du côté du pétrole, le baril WTI ressort à 86,1$, et le Brent s'affiche à 109,9$.

VALEURS EN HAUSSE

* Veolia progresse de 3,5%. HSBC (London: HSBA.L - actualité) a relevé de "neutre" à "surpondérer" sa recommandation, pour un objectif de 10 Euros par action, contre 9 précédemment.

* EADS (Euronext: EAD.NX - actualité) gagne 1,7%. Turkish Airlines s'apprête à commander 100 avions monocouloirs pour moderniser sa flotte. C'est son président Temel Kotil qui l'a annoncé dans une interview réalisée depuis Hong Kong par Bloomberg. Le dirigeant a estimé qu'une annonce pourrait être faite d'ici la fin de l'année, ou début 2013, tout en ménageant le suspense concernant le lauréat. S'agira-t-il de Boeing ? d'Airbus (Paris: NL0000235190 - actualité) ? des deux ? et pourquoi pas d'un de ces industriels qui cherchent à casser l'hégémonie des deux géants ? Jusqu'à présent, le transporteur a opté pour une flotte mixte Airbus / Boeing (NYSE: BA - actualité) . En revanche, Kotil a indiqué qu'il n'envisageait pas d'avoir recours aux très gros porteurs comme le B747 ou l'A380, préférant se concentrer sur les B777 et les A330 pour les besoins en appareils de taille supérieure.

* LVMH (Madrid: LVM.MC - actualité) gagne 1,6%. Les analystes de Nomura sont repassés à l'achat sur (neutre auparavant) avec un objectif de cours majoré de 147 à 165 Euros. Nomura met en avant le caractère unique du portefeuille de LVMH et notamment de la marque Vuitton dont le positionnement prix garantit des marges très élevées.

* Alstom (Euronext: ALO.NX - actualité) (+1,2%), en consortium avec CAF Brésil et Frotapoa, a remporté un contrat de fourniture de 15 rames pour la ligne 1 du métro de Porto Alegre. La part du français atteint 80 millions d'euros sur un total de 94 millions d'euros. Les trains seront disponibles pour la Coupe du Monde de football 2014. Ils seront construits dans l'usine brésilienne du groupe à Lapa.

* Alcatel (Paris: FR0000130007 - actualité) -Lucent reprend 0,8%. Le hedge fund britannique AKO Capital a continué à réduire sa position vendeuse sur Alcatel-Lucent, celle-ci ne représentant plus que 0,3% du capital en date du 27 novembre, d'après une déclaration transmise à l'AMF ce mercredi. La précédente déclaration d'AKO Capital mentionnait une position vendeuse de 0,69% du capital d'Alcatel-Lucent le 26 novembre.

* Vivendi (EUREX: DE000A1CRD56.EX - actualité) monte de 0,6%. Le groupe a procédé au placement d'un emprunt obligataire de 700 millions d'euros, d'une durée de 7 ans et un mois, assorti d'un coupon de 2,5% et émis à un prix de 99,265%, offrant ainsi un rendement de 2,614 %. Cette opération a pour objectif de refinancer dans de bonnes conditions de marché l'obligation de coupon 4,5% émise à l'origine avec une durée de 7 ans, qui arrivera à échéance en octobre 2013. Elle conforte également la durée moyenne de la dette de Vivendi au-delà de 4 ans, au 31 décembre 2012. Le placement a été effectué auprès d'investisseurs institutionnels.

VALEURS EN BAISSE

* Renault (Other OTC: RNSDF.PK - actualité) reperd 2%. Pas d'embellie en vue sur le marché automobile français ! Les immatriculations de véhicules neufs ont connu une nouvelle forte baisse sur les 3 premières semaines de novembre (-25% au 23 novembre) comparé à la même période de 2011, selon des sources officieuses citées par 'latribune.fr'. Et les marques françaises ont subi une chute encore plus prononcée : ainsi, les immatriculations de Renault (Madrid: BREN.MC - actualité) (avec Dacia) auraient plongé de 40% sur les 3 premières semaines de novembre. L'arrivée de la nouvelle Clio IV n'a pas compensé l'effondrement de la plupart des autres modèles. Sur onze mois, les ventes de Renault s'affichent désormais en baisse de 22% en France. De son côté, PSA aurait vu ses ventes chuter de 31% en novembre (-29% pour Peugeot (Hambourg: PEU.HM - actualité) et -32% pour Citroën) dans l'hexagone, poursuit le site internet...

* Lafarge (Hanovre: 850646 - actualité) cède 1,7%. Berenberg a réduit ce matin de "achat" à "conserver" sa recommandation sur Lafarge, pour un objectif inchangé à 47 euros. Cette décision repose sur la remontée de 60% de l'action en 2012, et sur un léger ajustement en baisse des projections d'EBITDA 2013 et 2014. "Même s'il reste un potentiel de l'ordre de 8% sur notre objectif de cours, nous voyons peu de catalyseurs à court terme pour porter la hausse au-delà de ce niveau", souligne le courtier

* STM perd aussi 1,2%, après un rebond de 2,7% hier.

* Air France (Paris: FR0000031122 - actualité) (-0,8%) va renforcer sa desserte du Japon, en ouvrant à partir de l'été 2014 un nouveau vol quotidien, exploité en moyens propres, vers l'aéroport urbain de Tokyo-Haneda. Depuis 2010, la compagnie française commercialise des sièges en partage de codes sur les vols exploités par Japan Airlines entre Paris et Tokyo-Haneda.

* France Telecom (Paris: FR0000133308 - actualité) recule aussi de 0,8% et enregistre ainsi une troisième séance consécutive de baisse.

* BNP Paribas (Other OTC: BNPQF.PK - actualité) recule de 0,3%. La Commission européenne a autorisé les plans de restructuration des banques espagnoles BFA/Bankia, NCG Banco, Catalunya Banc et Banco de Valencia. L'autorisation de la Commission permettra aux banques de bénéficier d'une aide du mécanisme européen de stabilité (MES) dans le cadre du programme d'aide financière mis en place pour recapitaliser le système bancaire espagnol. D'ici 2017, le bilan de chacune de ces banques sera réduit de plus de 60% par rapport à 2010 par leur recentrage sur les opérations de prêts de détail et de prêts aux PME dans leurs régions cibles d'origine.