Marchés français ouverture 4 h 3 min
  • Dow Jones

    33 963,84
    -106,56 (-0,31 %)
     
  • Nasdaq

    13 211,81
    -12,19 (-0,09 %)
     
  • Nikkei 225

    32 590,33
    +187,92 (+0,58 %)
     
  • EUR/USD

    1,0651
    +0,0003 (+0,03 %)
     
  • HANG SENG

    17 822,27
    -235,18 (-1,30 %)
     
  • Bitcoin EUR

    24 572,80
    -393,93 (-1,58 %)
     
  • CMC Crypto 200

    559,49
    -8,56 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    4 320,06
    -9,94 (-0,23 %)
     

Clément Beaune veut instaurer un prix minimum pour les billets d’avion en Europe

Le ministre des Transports espère que la mesure sera soutenue au niveau européen, au nom de « la lutte contre le dumping social et environnemental ».

Clément Beaune veut instaurer un prix minimum pour les billets d’avion
Clément Beaune veut instaurer un prix minimum pour les billets d’avion

TRANSPORT - Le ministre français des Transports Clément Beaune souhaite « l’instauration d’un tarif minimum du billet d’avion » en Europe afin de « lutter contre le dumping social et environnemental », dans un entretien à L’Obs mercredi 30 août.

Cette « proposition » sera soumise à ses homologues de l’Union européenne « dans les jours à venir », annonce-t-il. « Des billets d’avion à 10 euros, à l’heure de la transition écologique, ce n’est plus possible ! Cela ne reflète pas le prix pour la planète », a-t-il estimé, dans une allusion à certaines politiques tarifaires de compagnies low-cost.

Ces prix d’appels ne couvrent pas le coût réel par passager du voyage en avion, bien plus émetteur de gaz à effet de serre que le train.

Beaune « assume » la taxation des plus polluants

« J’assume totalement la taxation des activités polluantes pour investir dans cette transition écologique », justifie-t-il, alors que le gouvernement compte déjà augmenter la taxe dite « de solidarité » s’appliquant à tous les vols au départ de France afin de financer les investissements dans le ferroviaire. Des taxes supplémentaires sur les sociétés d’autoroutes et les billets d’avion devraient figurer dans le budget 2024 de la France.

L’annonce du ministre des Transport a été favorablement reçue par la Fédération nationale des associations d’usagers des transports, qui réclame de « la cohérence ». « Si on veut une politique qui tienne compte du changement climatique, il faut impérativement faire en sorte que les aides diverses, subventions ou détaxations, ne rendent pas l’avion systématiquement moins cher que le train », a réagi son président Bruno Gazeau sur franceinfo.

À voir également sur Le HuffPost : 

Dans l’avion, voici les choses à ne pas faire, selon une hôtesse de l’air et un steward

La Nasa veut relier New York à Londres en 1h30 en avion supersonique

VIDÉO - Trottinettes, SNCF… les confidences de Clément Beaune, ministre des Transports, en marge LaREF