La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 012,65
    -131,66 (-0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 627,87
    -212,84 (-1,43 %)
     
  • Nikkei 225

    27 970,22
    +136,93 (+0,49 %)
     
  • EUR/USD

    1,1826
    +0,0018 (+0,15 %)
     
  • HANG SENG

    25 086,43
    -1 105,89 (-4,22 %)
     
  • BTC-EUR

    32 079,48
    -2 315,45 (-6,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    896,41
    +20,17 (+2,30 %)
     
  • S&P 500

    4 392,35
    -29,95 (-0,68 %)
     

Cityscoot, Lime, Yego… La guerre des scooters électriques est relancée à Paris

·2 min de lecture

Alors que Cityscoot domine le marché des locations de scooters électriques à Paris depuis plusieurs années, des nouveaux arrivants tentent de s’imposer, provoquant de la méfiance de la part de la Mairie qui peine encore à organiser ce nouveau marché.

Si vous êtes déjà familier avec , vous risquez d’être surpris par le nombre de nouveaux modèles dans les rues de Paris. Alors que le leader Cityscoot fait déjà rouler près de 4.000 véhicules dans la capitale, trois nouveaux concurrents entrent en scène.

À commencer par la start-up Yego, lancée à Barcelone en 2016 par trois étudiants de l’école de management de Grenoble. Yego compte plus de 2.400 scooters électriques dans quatre villes espagnoles (Barcelone, Séville, Malaga et Valence) et s’implante à Bordeaux en 2018. Au tour de Paris d’accueillir la start-up. “On a lancé le service à Paris le 30 juin, avec quelques centaines de véhicules, détaille Tim Ougeot, l’un des fondateurs. L’objectif est d’atteindre 1.000 véhicules d’ici la fin de l’été, et en fonction de l’adoption par les Parisiens, d’arriver à 2.000 scooters en 2022." Avec un prix légèrement moins cher que ses concurrents directs, à 36 centimes la minute, Yego espère s’implanter rapidement dans la capitale.

Même projet du côté de Cooltra, un autre nouvel arrivant à Paris. De son côté, le leader européen de la location de scooters électriques, qui gère déjà 7.500 scooters à travers 6 villes européennes, veut mettre en service 2.000 véhicules à la rentrée. Une arrivée qui vient s’ajouter aussi au développement des scooters électriques de Lime, la marque connue pour ses trottinettes électriques qui sillonnent Paris. Toute une flotte de véhicules qui pourrait donc doubler à Paris d’ici quelques mois. De quoi remettre en cause la position de Cityscoot dans la capitale?

Lire aussi

"Quatre opérateurs, c’est trop"

"Pas d’inquiétude ", selon Bertrand Fleurose, le fondateur de Cityscoot. ". On est là depuis cinq ans, notre clientèle est très fidèle. Nouvel avantage pour Cityscoot à venir, la mise à disposition d'un deuxième casque dans chaque véhicule, contrairement à la concurrence. Ce qui embête Bertrand Fleurose, ce n’est pas tant l’arrivée d’une nouvelle concurrence mais la multiplicité d’acteurs sur un même ma[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles