La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 727,52
    +42,31 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 182,91
    +33,85 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 768,10
    -29,80 (-1,66 %)
     
  • BTC-EUR

    52 883,60
    +2 938,07 (+5,88 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,66
    +1,35 (+1,66 %)
     
  • DAX

    15 587,36
    +124,64 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 234,03
    +26,32 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    +0,0074 (+0,54 %)
     

CityAirbus NextGen: que vaut le taxi volant d'Airbus?

·2 min de lecture

Airbus Helicopters a officialisé le lancement d'une nouvelle version de son taxi volant 100% électrique CityAirbus. L'engin devra se faire une place sur un marché où les allemands Lilium et Volocopter et l'américain Joby s'annoncent comme des rivaux redoutables.

Quatre passagers, zéro émission de CO2, et un design plutôt soigné. Airbus Helicopters a levé le voile, mardi 21 septembre, sur son nouveau taxi volant 100% électrique, baptisé CityAirbus NextGen. L'engin, qui capitalise sur l'expérience acquise sur deux projets antérieurs (CityAirbus et ), vise un premier vol en 2023 et une entrée en service en 2025. L'appareil affichera un rayon d'action de 80 km, une vitesse maximale de 120 km/h, ce qui le destine essentiellement à des liaisons urbaines. "Nous sommes en train de créer un marché entièrement nouveau, qui répond à la fois aux besoins de la mobilité aérienne urbaine et aux préoccupations environnementales et sociales, indique Bruno Even, président d'Airbus Helicopters. Nous souhaitons fournir un service sûr, durable et entièrement intégré."

Le CityAirbus NextGen affiche un design sensiblement différent de . Là où ce dernier affichait une architecture proche d'un drone de loisirs type DJI, avec des hélices carénées au dessus de la cabine, le nouvel engin est doté d'ailes fixes, d'un empennage (arrière de l'appareil) en V, et de huit hélices réparties sur tout l'engin. "En termes de design, c'est un mélange entre le CityAirbus de première génération et le Vahana", résume Eric Ferreira da Silva, patron de l'ingénierie des taxis volants d'Airbus Helicopters. Contrairement à beaucoup d'autres projets de taxis volants, CityAirbus NextGen n'intègre pas de rotors pivotants, ces systèmes qui permettent de décoller comme un hélicoptère puis, en pivotant, de faire voler l'appareil comme un avion. Ceux-ci, également installés sur l'appareil militaire V-22 Osprey, sont connus pour être les principaux facteurs de risque de crashes.

Marché de 35 milliards

Ce genre de taxi volant restera-t-il un simple joujou de luxe pour milliardaires? Pas si sûr. En novembre 2019, une étude du cabinet Oliver Wyman estimait le marché des EVTOL (Electric Vertical Takeoff and Landing, en gros les taxis volants électriques) à 35 milliards de dollars [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles