La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 487,01
    -122,33 (-0,34 %)
     
  • Nasdaq

    15 153,26
    +31,58 (+0,21 %)
     
  • Nikkei 225

    28 708,58
    -546,97 (-1,87 %)
     
  • EUR/USD

    1,1647
    -0,0005 (-0,05 %)
     
  • HANG SENG

    26 017,53
    -118,49 (-0,45 %)
     
  • BTC-EUR

    54 248,14
    -3 515,16 (-6,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 493,43
    -41,21 (-2,69 %)
     
  • S&P 500

    4 532,28
    -3,91 (-0,09 %)
     

Citroën Skate, une vision de la mobilité électrique, autonome et partagée

·1 min de lecture

Citroën a présenté mercredi un concept de véhicule électrique autonome, partagé et polyvalent, capable de transporter des passagers mais aussi des colis en milieu urbain. Le prototype du Citroën Skate vient glisser ses quatre grosses roues sous des modules, conçus par des partenaires, pour les emmener sur des voies dédiées à travers les villes, à 25 kilomètres/heure. Le géant de l'affichage JCDecaux a proposé une sorte de VTC qui peut accueillir jusqu'à cinq personnes, et les hôtels Pullman une salle de sport roulante.

Livraison de repas, de colis, transport en aéroport, salle de télétravail ambulante : les designers de la marque aux chevrons ont imaginé une soixantaine d'autres applications pour ce Skate d'une quarantaine de centimètres de haut. Des roues sphériques, proposées par Goodyear à l'état de prototype également, doivent lui permettre à terme de rouler en diagonale et de limiter les besoins d'entretien.

Si le véhicule ne risque pas de rouler dans les rues avant quelques années, l'idée est de « lancer la discussion » et répondre aux tendances de la société, selon les partenaires. « Tout l'enjeu pour nous est de trouver le bon équilibre entre la technologie et l'infrastructure », à un coût « raisonnable », a souligné Christine Hansen, directrice de la stratégie de Citroën. « L'autonomie coûtera très cher sur un véhicule individuel: l'usage partagé la rend envisageable dans un avenir proche ».

La plateforme Citroën Skate pourra recevoir toute sorte de modules. © Citroën
La plateforme Citroën Skate pourra recevoir toute sorte de modules. © Citroën

La mobilité doit rester un plaisir

« On réinvente aussi ce que vous allez faire pendant le temps du transport », a souligné Pierre Leclerq, directeur du design chez Citroën, avec une grande liberté en termes d'aménagement intérieur. « La mobilité doit rester un plaisir et non un déplacement pare-chocs contre pare-chocs ». « On pourrait imaginer une flotte de skates opérés par Stellantis » , avec des modules gérés par des partenaires, a avancé Mme Hansen.

De nombreux constructeurs développent ces...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles