La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 782,65
    -48,00 (-0,82 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 669,54
    -35,31 (-0,95 %)
     
  • Dow Jones

    31 496,30
    +572,16 (+1,85 %)
     
  • EUR/USD

    1,1925
    -0,0054 (-0,45 %)
     
  • Gold future

    1 698,20
    -2,50 (-0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    40 556,04
    +641,29 (+1,61 %)
     
  • CMC Crypto 200

    982,93
    +39,75 (+4,21 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,28
    +2,45 (+3,84 %)
     
  • DAX

    13 920,69
    -135,65 (-0,97 %)
     
  • FTSE 100

    6 630,52
    -20,36 (-0,31 %)
     
  • Nasdaq

    12 920,15
    +196,68 (+1,55 %)
     
  • S&P 500

    3 841,94
    +73,47 (+1,95 %)
     
  • Nikkei 225

    28 864,32
    -65,78 (-0,23 %)
     
  • HANG SENG

    29 098,29
    -138,50 (-0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3827
    -0,0067 (-0,48 %)
     

Comment Citroën corrige les défauts de son Ami électrique

·2 min de lecture

La petite Citroën Ami électrique sans permis accumule les défauts de jeunesse et laisse des propriétaires parfois désemparés. Six mois après les premières livraisons, le constructeur réagit enfin et lance un rappel pour corriger les problèmes.

Il y a quelques semaines, Challenges révélait les nombreux problèmes auxquels les propriétaires de Citroën Ami devaient faire face (lire notre article sur ). Parmi les défaillances les plus problématiques arrivent en tête des serrures défectueuses, qui peuvent rendre impossible la fermeture des portes, mais aussi des problèmes d’étanchéité, qui semblent toucher la quasi-totalité des exemplaires livrés. Le courrier envoyé par Citroën aux propriétaires d’Ami, que Challenges a pu consulter met à jour également de potentiels problèmes de répartiteur de freinage et de soudure du châssis.

Les problèmes de conception de l’Ami peuvent sembler étonnants pour un véhicule lancé en 2020. Car même si apparaît inédit, il ne présente pas d’innovation technologique particulière: voir un grand constructeur buter sur des éléments aussi basiques que des serrures laisse rêveur! Face à l’ampleur du problème, Citroën a pris le taureau par les cornes. Plutôt que d’envoyer les voitures pour réparation chez le concessionnaire, il a ouvert trois grands ateliers (deux en France, un en Allemagne), pour une mise à jour à la chaîne de toutes les Ami livrées ou en cours de livraison.

Les Citroën Ami au garage pour trois semaines

Au niveau logistique, voilà qui impose une organisation de grande ampleur. Les voitures seront récupérées chez les clients, qui se verront proposer une solution de remplacement: prêt d’une voiture avec permis, d’une autre Ami, abonnement au service d’autopartage Free2Move, titre de transport… Car l’immobilisation, qui nécessite le transport de l’Ami par camion vers un des trois centres de réparation, peut durer jusqu’à trois semaines! Tous les clients seront contactés, jusqu’à fin mars. La "campagne de modernisation", comme l’appelle Citroën, comprend les points suivants:

  • Contrôle de l’étanchéité du véhicule: injection d’un composant au niveau de la zone du pavillon et du réglage des portières pour un meilleur placage contre le joint.

  • Contrôle des systèmes d’ouverture e[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi