La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 570,19
    -52,40 (-0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,84
    -39,03 (-0,94 %)
     
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,44 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1732
    -0,0040 (-0,34 %)
     
  • Gold future

    1 753,90
    -2,80 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    40 092,79
    -826,57 (-2,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 193,48
    -32,05 (-2,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,96
    -0,65 (-0,90 %)
     
  • DAX

    15 490,17
    -161,58 (-1,03 %)
     
  • FTSE 100

    6 963,64
    -63,84 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,96 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3737
    -0,0059 (-0,43 %)
     

La circulation interfiles des deux-roues motorisés expérimentées dans 24 départements

·1 min de lecture

Circuler entre deux files de voitures pour les deux-roues. La pratique est très répandue, surtout dans les villes, mais elle est pourtant totalement interdite. Et pour cause, elle n’a jamais été inscrite dans le Code de la route. Quelques mois après son interdiction totale, c’était au mois de janvier, la circulation interfiles des deux-roues motorisés à nouveau expérimentée, pour une période de trois ans et dans 21 départements. Et ça commence lundi.

 

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

Ce que veut faire la sécurité routière, c'est encadrer la pratique en y accolant des règles pour pouvoir l'inscrire dans le marbre du Code de la route. Les derniers essais n'avaient pas permis de tirer des conclusions réellement probantes. Impossible de dire si la pratique était réellement dangereuse ou non. C'est ce qui a poussé à élargir le périmètre des départements concernés par cette nouvelle expérimentation. On passe de 4 à 21.

"Une évaluation annuelle"

"Ça avance dans le bon sens. Après l'idée, c’est que ce soit légalisé et que ça puisse être pratiqué partout en France", réagit Jean-Marc Belotti, le coordinateur de la Fédération française des motards en colère de Paris. "Pour nous, les deux-roues motorisés, c'est très dangereux de rester dans la file. Quand vous êtes coincé dans un bouchon, on voit bien que les distances de sécurité ne sont jamais respectées. S’il y a un freinage important, on est pris en sandwich entre les deux voitures, celle de derrière...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles