Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 222,65
    +387,79 (+1,00 %)
     
  • Nasdaq

    17 725,19
    -137,04 (-0,77 %)
     
  • Nikkei 225

    38 633,02
    +62,26 (+0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,0717
    -0,0031 (-0,29 %)
     
  • HANG SENG

    18 335,32
    -95,07 (-0,52 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 705,57
    +16,08 (+0,03 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 362,77
    -19,90 (-1,44 %)
     
  • S&P 500

    5 478,26
    -8,77 (-0,16 %)
     

La « circulation active » du virus du Nil occidental suspectée dans une région française

Décidément, le moustique est l’ennemi numéro 1 de l’été. Maladie virale transmise par ce nuisible, le virus du Nil occidental s’est immiscé dans le Sud-Est de la France. Depuis le début de l’été, « six cas ont été identifiés en région PACA », note l’Agence régionale de santé (ARS) PACA (source 1). Plus précisément, « deux personnes à Gardanne dans les Bouches-du-Rhône, une personne à Toulon dans le Var et trois personnes dans les Alpes-Maritimes (2 à Antibes et 1 à Cannes) », indique l’ARS.

« Sur la commune d’Antibes […], une circulation active du virus est suspectée » par l’ARS. Face à cette situation, plusieurs « actions de démoustication (ont été) mises en œuvre ». Aussi, l’ARS PACA a mené une campagne d’information auprès des médecins du secteur, mais aussi pour de sensibilisation de « la population aux mesures de protection contre les piqûres de moustiques et aux symptômes pouvant nécessiter la consultation d’un médecin ».

Déjà en juillet 2023, un cas de virus du Nil occidental avait été détecté à Bordeaux. Il s’agissait du « premier cas humain autochtone d’infection à virus West-Nile » en dehors du pourtour méditerranéen, où il est endémique (source 2). Cinq cas avaient été détectés en Gironde.

Quels sont les symptômes du virus du Nil occidental ?

Si dans la majorité des cas l’infection au virus du Nil...

Lire la suite