Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 135,20
    -306,34 (-0,80 %)
     
  • Nasdaq

    16 769,47
    -151,11 (-0,89 %)
     
  • Nikkei 225

    38 054,13
    -502,74 (-1,30 %)
     
  • EUR/USD

    1,0838
    +0,0030 (+0,28 %)
     
  • HANG SENG

    18 230,19
    -246,82 (-1,34 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 662,07
    +1 244,80 (+1,99 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 449,47
    -6,40 (-0,44 %)
     
  • S&P 500

    5 241,37
    -25,58 (-0,49 %)
     

Le circuit d'Albi peut encore faire rouler des voitures thermiques

AC Schnitzer

On le sait, les circuits automobiles n'ont plus vraiment le vent en poupe depuis quelques années. En cause, les nombreuses plaintes de riverains, qui se plaignent du bruit engendré par les voitures qui y circulent. Le climat autophobe ambiant n'aide pas non plus, alors que les autos, surtout sportives, sont désormais décriées de toutes parts et accusées de tous les maux. Résultat, de plus en plus de circuits sont menacés de fermeture, tandis que les pouvoirs publics et autres associations font tout pour leur mettre des bâtons dans les roues. Le but ? Tout faire pour réduire leur utilisation, qui génèrerait des nuisances.

Un nouveau rebondissement

C'est par exemple le cas du circuit d'Albi. Ce dernier est visé par un arrêté pris en 2022 par le maire de la ville du Séquestre, où il est situé. Celui-ci interdisait strictement à plus de quatre véhicules thermiques de rouler en même temps sur la piste. Une mesure évidemment très contraignante, tandis qu'une exception était faite pour quatre évènements seulement. Sauf que cet arrêté ne concernait que la société DS Events, en charge de la gestion du circuit. Celle-ci a...Lire la suite sur Autoplus