Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    39 854,66
    +47,89 (+0,12 %)
     
  • Nasdaq

    16 817,69
    +22,81 (+0,14 %)
     
  • Nikkei 225

    38 946,93
    -122,75 (-0,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,0858
    -0,0004 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    19 220,62
    -415,60 (-2,12 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 925,12
    -408,64 (-0,64 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 503,15
    +14,61 (+0,98 %)
     
  • S&P 500

    5 318,22
    +10,09 (+0,19 %)
     

Circovirus HCirV-1 : que sait-on de ce nouveau virus qui s’attaque au foie ?

© wutwhanfoto/iStock

Des scientifiques de l’Institut Pasteur ont mis au jour ce virus inconnu chez une patiente atteinte d'une hépatite, c’est-à-dire une inflammation du foie.

Human Circovirus 1 (HCirV-1). Ce nom de vous dit sans doute rien, mais depuis quelques jours, il met en ébullition la communauté scientifique. Et pour cause : il s’agit d’un nouveau virus, découvert par une équipe de recherche française auprès d’une patiente atteinte d’une hépatite.

Premier circovirus pathogène pour l’humain

Appartenant à la famille des circovirus, une famille de petits virus très résistants découverts en 1974 chez des espèces animales, HCirV-1 a une particularité : il est le premier circovirus pathogène pour l’humain que les chercheurs découvrent.

PUBLICITÉ

Dans une étude publiée dans la revue « Emerging Infectious Diseases », des scientifiques de l’Institut Pasteur, de l’hôpital Necker-Enfants malades AP-HP,  de l’institut Imagine de l’Inserm, de l’Université Paris-Cité et de l’École nationale vétérinaire d’Alfort (EnvA) rapportent que HCirV-1 a été découvert chez une patiente de 61 ans atteinte d’une inflammation chronique inexpliquée du foie depuis fin 2021. Cette patiente était régulièrement suivie après avoir bénéficié, 17 ans plus tôt, d’une greffe du cœur et des poumons.

Le séquençage génomique d’échantillons de tissus inflammés du foie ont mis en lumière ce nouveau circovirus. « L’implication du HCirV-1 dans l’hépatite a ensuite été démontrée grâce à l’analyse d’échantillons de la patiente prélevés au cours des années précédentes pour son suivi dans le cadre...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi