La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 598,18
    +31,39 (+0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 527,79
    +16,85 (+0,48 %)
     
  • Dow Jones

    29 910,37
    +37,90 (+0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,1970
    +0,0057 (+0,48 %)
     
  • Gold future

    1 788,10
    -23,10 (-1,28 %)
     
  • BTC-EUR

    15 175,88
    +324,31 (+2,18 %)
     
  • CMC Crypto 200

    333,27
    -4,23 (-1,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    45,53
    -0,18 (-0,39 %)
     
  • DAX

    13 335,68
    +49,11 (+0,37 %)
     
  • FTSE 100

    6 367,58
    +4,65 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    12 205,85
    +111,44 (+0,92 %)
     
  • S&P 500

    3 638,35
    +8,70 (+0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    26 644,71
    +107,40 (+0,40 %)
     
  • HANG SENG

    26 894,68
    +75,23 (+0,28 %)
     
  • GBP/USD

    1,3314
    -0,0042 (-0,32 %)
     

Cinq conseils pour choisir les meilleures SCPI à l’aune de la crise sanitaire

·2 min de lecture

Alors que certains Cassandre prédisaient un effondrement des prix de l’immobilier tertiaire, force est de constater qu’il n’en est rien pour le moment. Les valeurs de parts de SCPI ont même continué à s’apprécier au cours du 1er semestre, avec une hausse de 1,2% sur les douze derniers mois.  Mais plus d’une centaine de véhicules existent sur le marché de la pierre-papier et tous ne se valent pas Tout d’abord quelques remarques préliminaires et de circonstance sur les marchés immobiliers sous-jacents aux SCPI. On observe que les prix se tiennent très bien sur les bureaux situés dans des zones centrales et bénéficiant d’aménagements et de certifications environnementales aux derniers standards locatifs. Quant aux actifs de santé et les entrepôts logistiques, ils ont réellement changé de catégorie, passant du statut d’actifs de niche à celui d’investissements «core» pour les grands investisseurs internationaux. Plus touché par la crise, l’immobilier de commerce subit des décotes, mais là encore de façon modérée, une très bonne résilience étant observée sur les pieds d’immeubles situés dans les grandes métropoles, qui gardent les faveurs des investisseurs. Concernant les SCPI, si certaines sont spécialisés sur des typologies d’immobilier bien déterminées (bureaux, commerces, hôtellerie, logistique, santé, résidentiel…), d’autres sont a contrario diversifiées sur plusieurs catégories d’actifs. Bien entendu, la bonne tenue des performances d’une SCPI va dépendre de son exposition sectorielle, une SCPI d’hôtellerie souffrant actuellement plus qu’une SCPI spécialisée sur la logistique. Mais bien d’autres paramètres entrent en ligne de compte, comme la qualité de la gestion (investissement et gestion locative), la diversification du portefeuille, la capacité des locataires à faire face au paiement de leurs loyers, la prudence de la société de gestion Cliquez ici pour lire la suite