La bourse ferme dans 2 h 29 min
  • CAC 40

    6 824,64
    +84,91 (+1,26 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 141,09
    +51,51 (+1,26 %)
     
  • Dow Jones

    34 899,34
    -905,06 (-2,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,1268
    -0,0052 (-0,46 %)
     
  • Gold future

    1 791,00
    +2,90 (+0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    50 913,70
    +2 311,00 (+4,75 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 438,22
    -17,19 (-1,18 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,73
    +4,58 (+6,72 %)
     
  • DAX

    15 381,49
    +124,45 (+0,82 %)
     
  • FTSE 100

    7 145,35
    +101,32 (+1,44 %)
     
  • Nasdaq

    15 491,66
    -353,54 (-2,23 %)
     
  • S&P 500

    4 594,62
    -106,84 (-2,27 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,92
    -467,70 (-1,63 %)
     
  • HANG SENG

    23 852,24
    -228,28 (-0,95 %)
     
  • GBP/USD

    1,3322
    -0,0016 (-0,12 %)
     

Cinq applis clés pour faciliter ses projets immobiliers

·2 min de lecture

Accélérer et sécuriser les transactions, aider les jeunes ou les précaires, simplifier la vie des propriétaires… Une flopée de start-up réinventent l'immobilier au profit de leurs clients. Banc d'essai non exhaustif.

Regroupées sous le terme de proptech, les start-up de l'immobilier poussent comme des champignons aux premières pluies. Alors que l'on en comptait un peu moins de 200 en France en 2017, elles seraient aujourd'hui plus de 600! Face aux classiques sites d'annonces détenus par des grands groupes, leaders historiques de l'immobilier numérique, ces jeunes pousses se démarquent en faisant preuve d'innovation et en investissant des champs inexplorés par les gros acteurs. "Les fondateurs de ces start-up ont cherché à aller au-delà de la seule digitalisation de la procédure pour répondre à trois grands défis: technologique, sociétal et pratique", estime Stéphane Scarella, directeur du Salon Rent, qui a réuni, les 20 et 21 octobre, près de 10.000 visiteurs professionnels. Un rendez-vous qui a montré la diversité des services nés grâce à un mode de pensée "out of the box" (hors cadre) d'une nouvelle génération d'entrepreneurs.

Lire aussi

"Les créateurs de la proptech ne sont plus désormais des acteurs de l'immobilier qui lancent un projet, mais des jeunes ayant un profil école de commerce ou Polytechnique, intéressés par la profondeur du marché et qui veulent répondre à la nouvelle donne démographique, environnementale et sociétale", souligne Mathias Flattin, associé au sein d'Axeleo Capital, en charge d'un fonds consacré à la proptech doté de 40 millions d'euros. Celui-ci vient d'ailleurs d'investir dans Prello, une société qui permet d'acheter, à plusieurs, une résidence secondaire et d'en partager la propriété, les charges et les frais de gestion.

Alléger l'administratif

D'autres start-up se distinguent par leur manière d'envisager l'immobilier. "Recherche du logement, , achat, travaux, gestion des biens... Ces entreprises sont présentes sur tous les maillons de la chaîne de valeur", observe Mathias Flattin. Toutes ont un même objectif: faciliter la vie de leurs clients et les aider à mettre en place plus rapidement et de manière la plus sécurisée possible leurs projets, et[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles