Marchés français ouverture 8 h 15 min
  • Dow Jones

    33 823,45
    -210,22 (-0,62 %)
     
  • Nasdaq

    14 161,35
    +121,67 (+0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    29 018,33
    -272,68 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,1915
    -0,0086 (-0,71 %)
     
  • HANG SENG

    28 558,59
    +121,75 (+0,43 %)
     
  • BTC-EUR

    31 668,81
    -947,93 (-2,91 %)
     
  • CMC Crypto 200

    938,66
    -31,22 (-3,22 %)
     
  • S&P 500

    4 221,86
    -1,84 (-0,04 %)
     

CINDE : L'adhésion du Costa Rica à l'OCDE renforce la durabilité de la production fondée sur les personnes, la planète et la prospérité

·5 min de lecture
  • Le président du Costa Rica, Carlos Alvarado, a signé la loi approuvant l'accord d'adhésion du Costa Rica à l'OCDE et la convention de l'OCDE.

  • Cette signature signale l'entrée imminente du Costa Rica comme 38e membre du groupe qui représente 80 % du produit intérieur brut mondial.

SAN JOSE, Costa Rica, 25 mai 2021 /PRNewswire/ -- Le président du Costa Rica, Carlos Alvarado, a signé vendredi dernier une loi approuvée par le Congrès qui reconnaît l'Accord d'adhésion à l'OCDE du Costa Rica et la Convention de l'OCDE.

Il s'agit d'une étape clé pour l'intégration du pays en tant que 38e membre de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), fondée en 1961 et qui, en mai 2020, a invité le Costa Rica à rejoindre le groupe.

Bien que quelques étapes supplémentaires soient nécessaires pour devenir un membre officiel, le Costa Rica célèbre la signature présidentielle comme l'aboutissement d'une série d'évaluations par 22 comités de l'OCDE. Avec son adhésion, le Costa Rica fera partie d'un groupe qui conglomère 80 % du produit intérieur brut (PIB) mondial et 60 % du commerce international.

L'un des secteurs qui en bénéficie incontestablement est celui des investissements directs étrangers (IDE), un effort mené par l'agence costaricienne de promotion des investissements, CINDE. Selon la CINDE, cette adhésion renforcera et bénéficiera aux 3P de la proposition de valeur du pays : les personnes, la planète et la prospérité.

Les personnes. Pourquoi les entreprises continuent-elles à se développer et à investir au Costa Rica ? Parmi les nombreuses raisons, le talent humain du Costa Rica arrive en tête. Ce n'est pas un hasard si le Forum économique mondial a classé le Costa Rica au premier rang du capital humain en Amérique latine, ainsi que des compétences numériques de sa population.

L'ADN costaricien est très apprécié sur le marché du travail, résultat des efforts du système éducatif du pays, qui a été analysé en profondeur par l'OCDE.

Les Examens des politiques nationales d'éducation de l'OCDE : L'éducation au Costa Rica, a souligné que l'éducation a été « un moteur du développement du pays et a joué un rôle crucial dans la construction de l'une des démocraties les plus stables, des marchés du travail les plus qualifiés et des niveaux de bien-être les plus élevés d'Amérique latine. »

L'examen considère que le Costa Rica se trouve à un tournant dans sa promotion du développement, de sorte que son adhésion à l'OCDE renforcera un objectif clé du pays : former davantage de talents humains costariciens en fonction des besoins de l'économie de la connaissance.

Grâce à cela, le pays peut continuer à générer des processus de plus en plus intensifs en connaissances, comme il l'a fait dans le secteur des services, dans lequel les exportations costariciennes sont deux fois supérieures à la moyenne des pays membres de l'OCDE.

La planète. Le Costa Rica est réputé non seulement pour être l'une des plus anciennes démocraties d'Amérique latine, mais aussi pour ses plages, sa flore et sa faune, puisqu'il abrite 6 % de la biodiversité mondiale.

L'adhésion à l'OCDE renforcera l'objectif de durabilité du pays. Le Costa Rica a pour objectif de devenir une nation neutre en carbone d'ici 2050 et, à ce jour, 99 % de sa production d'électricité provient d'énergies renouvelables : eau, vent, géothermie, biomasse et énergie solaire.

La durabilité est l'un des principes clés de l'OCDE, qui affirme qu'il s'agit « d'utiliser le développement économique pour promouvoir une société plus juste tout en respectant les écosystèmes et les ressources naturelles. »

Le Costa Rica convient que ces normes devraient également se refléter dans les investissements ayant un objectif réel. Selon le directeur général de la CINDE, Jorge Sequeira, « le Costa Rica croit aux IDE qui peuvent se développer efficacement, en offrant aux investisseurs les conditions idéales pour une croissance durable, apportant ainsi une valeur ajoutée aux entreprises, aux citoyens et à la planète. »

La prospérité. Le Costa Rica cherche à améliorer davantage les partenariats public-privé, les politiques publiques et le climat des affaires afin de renforcer son intégration dans l'économie de la connaissance et les chaînes d'approvisionnement mondiales. Les comités d'évaluation ont mesuré l'état de droit du pays ; l'examen a montré que les entreprises qui investissent au Costa Rica auront à la fois la certitude juridique et l'institutionnalité de leur côté.

Le régime de la zone de libre-échange du pays a également été étudié, un instrument qui fournit des incitations très compétitives à l'investissement.

L'OCDE a ratifié le fait que le système d'incitation à l'investissement étranger satisfait pleinement aux normes et critères internationaux applicables en matière de surveillance et de transparence.

« L'invitation de l'OCDE au Costa Rica garantit la solidité du régime de la zone de libre-échange pour les IDE et projette son sceau d'excellence, déjà reconnu au niveau international, afin que tous les investisseurs aient la certitude que, lorsqu'ils investissent au Costa Rica, les incitations accordées en vertu de ces normes sont pleinement conformes aux meilleures pratiques et exigences internationales les plus élevées », a expliqué le directeur général de la CINDE.

Au cours de ses 60 années d'existence, l'OCDE a pris part à la quasi-totalité des domaines d'action publique grâce à ses normes, qui reposent sur des preuves, des statistiques et des examens fiables. Avec cette nouvelle étape, le Costa Rica adhérera à ces meilleures pratiques, devenant ainsi le quatrième pays d'Amérique latine à rejoindre cette prestigieuse organisation.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles