Publicité
Marchés français ouverture 8 h 13 min
  • Dow Jones

    41 198,08
    +243,60 (+0,59 %)
     
  • Nasdaq

    17 996,92
    -512,42 (-2,77 %)
     
  • Nikkei 225

    41 097,69
    -93,01 (-0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0943
    +0,0041 (+0,37 %)
     
  • HANG SENG

    17 739,41
    +11,43 (+0,06 %)
     
  • Bitcoin EUR

    58 804,52
    -186,46 (-0,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 334,74
    -7,58 (-0,57 %)
     
  • S&P 500

    5 588,27
    -78,93 (-1,39 %)
     

Cigarettes : bientôt un paquet à 12 euros ?

Kévin Comte

Le paquet de cigarettes sera-t-il vendu à 12 euros, en France, en 2024 ? C'est ce qu'envisagerait le gouvernement pour mener sa lutte contre le tabagisme, selon les informations de RMC, lundi 28 août. Le sujet serait en effet au cœur des discussions, alors que l'exécutif est en pleine préparation du budget.

Cette hausse de 1 euro pourrait mener à un paquet à 13 euros en 2027, précisent nos confrères. "Les spécialistes de santé publique sont très clairs. Il faut aller au-delà de quelques centimes par avoir un impact sur la consommation", justifie-t-on au gouvernement. Cependant, cette hausse de 1 euro ne ferait pas l'unanimité et un ministre craint "qu'une telle augmentation soit perçue comme la fin du dernier plaisir pour les classes populaires", ajoute RMC. Déjà, le 1er mai dernier, le prix du tabac avait connu une forte hausse, de 20 à 90 centimes, soit des paquets atteignant 11 euros.

Le gouvernement avait également indiqué son intention d’indexer les prix du tabac sur l’inflation. Si l'État veut instaurer une telle mesure, c'est parce que chaque année, le tabac tuerait 66.000 Français et coûte entre 20 et 26 milliards à l'Assurance maladie. Récemment, l'Observatoire français des drogues et des tendances addictives (OFDT) révélait que le coût de traitement des maladies dues à la consommation de tabac s'élevait à la somme colossale de 16,6 milliards d'euros.

Ces dépenses dépassent de 1,7 milliard d'euros les recettes de taxation des paquets de cigarettes, et ce en tenant compte (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite