La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 712,48
    +5,16 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 962,41
    +0,42 (+0,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,97 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0405
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 754,00
    +8,40 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    15 898,63
    -149,70 (-0,93 %)
     
  • CMC Crypto 200

    386,97
    +4,32 (+1,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,28
    -1,66 (-2,13 %)
     
  • DAX

    14 541,38
    +1,82 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 486,67
    +20,07 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,96 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,03
    -100,06 (-0,35 %)
     
  • HANG SENG

    17 573,58
    -87,32 (-0,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,2091
    -0,0023 (-0,19 %)
     

Cigarette électronique jetable « puff » : Les buralistes veulent l’exclusivité de la vente

Cigarette électronique jetable « puff » : Les buralistes veulent l’exclusivité de la vente

Puff Home - L’interdiction de la vente aux mineurs est, selon elle, davantage « bafouée » par « les plateformes en ligne ou la grande distribution »

La Confédération des buralistes assure « travailler sans relâche » sur le respect de l’interdiction de vente aux mineurs dans son réseau. En conséquence, elle demande « l’exclusivité de la commercialisation des cigarettes électroniques jetables » ou puff. L’interdiction de la vente aux mineurs est, selon elle, davantage « bafouée » par « les plateformes en ligne ou la grande distribution ».

« Alors que le sujet des cigarettes électroniques jetables ou puff anime les débats autour du Projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2023, la Confédération nationale des buralistes s’alarme des dérives constatées dans la commercialisation de ces produits par certains réseaux », dit-elle dans un communiqué lundi.

« Taxe dissuasive » ou interdiction

Avec ses saveurs enfantines, sucrées ou fruitées - « marshmallow », « ice candy », « choco noisette »… –, ses emballages aux couleurs vives évoquant des friandises et son petit prix allant de 8 à 12 euros pour 500 bouffées, la puff existe sous une vingtaine de marques et inquiète car elle cible les adolescents, alors que la cigarette électronique est interdite aux mineurs.

Le Sénat à majorité de droite a voté en faveur d’une « taxe dissuasive » sur ces cigarettes électroniques jetables(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Yvelines : Un buraliste et sa famille séquestrés et tabassés pour un butin de près de 150.000 euros
Mulhouse : Trois surveillants de la prison mis en examen pour trafic de drogue
« Respire » : Une émission de variété impulsée par Santé Public France pour réussir son « Mois sans tabac »
Strasbourg : La ville veut mettre en place des espaces sans tabac autour des écoles