Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    40 160,00
    +159,10 (+0,40 %)
     
  • Nasdaq

    18 462,96
    +64,52 (+0,35 %)
     
  • Nikkei 225

    41 190,68
    -1 033,32 (-2,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0898
    -0,0012 (-0,11 %)
     
  • HANG SENG

    18 015,94
    -277,44 (-1,52 %)
     
  • Bitcoin EUR

    58 279,35
    +3 152,21 (+5,72 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 323,06
    +54,11 (+4,26 %)
     
  • S&P 500

    5 630,49
    +15,14 (+0,27 %)
     

La cible d’une mission de nettoyage des débris spatiaux a été frappée par des débris spatiaux

La mission ClearSpace-1 doit retirer un objet abandonné dans l’orbite basse terrestre, en 2026. Ce même objet vient de rencontrer d’autres déchets spatiaux, ce qui ne fait que confirmer l’enjeu du nettoyage spatial.

L’orbite terrestre est une poubelle : il est criblée de débris spatiaux. Ce sont divers objets abandonnés, notamment issus de l’envoi de satellites. Le problème se transforme peu à peu en enjeu de sécurité, cette pollution mettant les nouvelles missions à risque — sans compter le danger pour la station spatiale internationale (ou de futures stations).

L’agence spatiale européenne (ESA) entend nettoyer cet espace proche avec l’initiative ClearSpace. C’est notamment l’objectif de la mission ClearSpace-1, qui sera la première à retirer un objet abandonné dans l’orbite basse. Programmée pour 2026, elle vise un « adaptateur de charge utile », la partie d’une fusée qui relie un lanceur et sa charge (un ou plusieurs satellites), et qui permet le détachement entre celle-ci et le reste. L’objet plus particulièrement visé par la mission est issu d’une fusée VEGA, qui avait été lancée depuis Kourou (Guyane française). Il s’agit d’une sorte de cône, de 113 kilogrammes et de deux mètres de diamètre.

Représentation simulée de Clearspace. // Source : ESA
Représentation simulée de Clearspace. // Source : ESA

Représentation simulée de Clearspace. // Source : ESA

« Nous devons de toute urgence réduire la création de nouveaux débris spatiaux »

Début août 2023, le bureau de l’ESA dédié aux débris spatiaux a été informée par les États-Unis (Space Defense Squadron) que « de nouveaux objets ont été détectés » dans la zone de cet adaptateur.

[Lire la suite]

Crédits photos de l'image de une : Représentation simulée de Clearspace, qui vise à récupérer des débris spatiaux. // Source : ESA