La bourse est fermée

La chute du pétrole va faire baisser les prix à la pompe, mais aura aussi de lourdes conséquences sur l'économie

Le royaume saoudien et l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) n'ont pas trouvé d'accord avec la Russie sur une nouvelle diminution de la production afin de juguler la baisse des cours du pétrole, pénalisés par le coronavirus qui entraîne une réduction de l'activité économique et de la demande en carburant. Les Russes auraient préféré tourner le dos à Riyad pour pénaliser la production américaine en relançant une guerre des prix. Les Etats-Unis, devenu premier producteur mondial en 2018, présentent une industrie pétrolière fragile, car très coûteuse et peu rentable.

A lire aussi — Des experts financiers estiment qu'une récession mondiale 'est inévitable' alors que le pétrole et les Bourses s'effondrent

Le pétrole de schiste, sur lequel se sont ruées des entreprises américaines, réclame en permanence d'importants investissements et de nouveaux forages. Une forte pression à la baisse sur les prix pourrait provoquer "potentiellement un nombre important de faillites aux Etats-Unis", précise Benjamin Louvet, gérant spécialiste des matières premières à l'OFI Asset Management.

Baisse du prix du carburant d'ici '10 à 15 jours'

Pour les consommateurs en France, la chute actuelle du pétrole aura des répercussions sur les prix du carburant. Le prix du baril représente environ 30% des prix à la pompe, le reste étant en majorité lié à diverses taxes, ainsi qu'aux marges réalisées par les groupes pétroliers et les distributeurs. Les Français pourraient bénéficier d'une baisse allant jusqu'à "15 à 20 centimes sur les prix à la pompe", selon les calculs de Benjamin Louvet. Et cette diminution des prix pourraient commencer "dans un horizon de 10 à 15 jours" seulement.

Ce laps de temps relativement cours est lié au fait que le carburant "est vendu au travers de stations-service détenues par des centres commerciaux possédant de faibles stocks et qui vont devoir rapidement se réapprovisionner avec les nouveaux prix", explique le spécialiste des matières premières.

Bruno Le Maire

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le président du Festival de Cannes n’est pas inquiet d’une possible annulation à cause du coronavirus
Airbnb assouplit ses règles d'annulation avec l'épidémie de coronavirus
Le groupe Carrefour se relance, Leclerc ralentit sa course en février
Elon Musk ne veut pas séparer Starlink de SpaceX pour créer une entité distincte
Le gouvernement aurait abandonné le projet de privatisation des Aéroports de Paris