La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 733,69
    +47,52 (+0,71 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 188,81
    +33,08 (+0,80 %)
     
  • Dow Jones

    35 677,02
    +73,94 (+0,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,1646
    +0,0015 (+0,13 %)
     
  • Gold future

    1 793,10
    +11,20 (+0,63 %)
     
  • BTC-EUR

    52 073,33
    -732,92 (-1,39 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 453,34
    -49,69 (-3,31 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,98
    +1,48 (+1,79 %)
     
  • DAX

    15 542,98
    +70,42 (+0,46 %)
     
  • FTSE 100

    7 204,55
    +14,25 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    15 090,20
    -125,50 (-0,82 %)
     
  • S&P 500

    4 544,90
    -4,88 (-0,11 %)
     
  • Nikkei 225

    28 804,85
    +96,27 (+0,34 %)
     
  • HANG SENG

    26 126,93
    +109,40 (+0,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,3760
    -0,0036 (-0,26 %)
     

La chute monumentale du conglomérat Toshiba

·1 min de lecture

L’étouffant été tokyoïte n’a pas encore commencé, les feuilles sont encore vertes et la température avoisine les 25 degrés en cette belle soirée de fin mai. Un ancien vice-président de Toshiba, désormais à la retraite, nous a donné rendez-vous dans un bar à whisky du quartier d’Omotesando, l’équivalent local des Champs-Elysées. Absurdité des règles du monde au temps du Covid-19 oblige, ce lieu n’a pas le droit de servir d’alcool. Nous nous déportons donc au club des correspondants de la presse étrangère devant une bouteille de Hibiki millésimée.

C’est qu’un bon verre de scotch n’est pas de trop pour évoquer le cas Toshiba. Depuis cinq ans, ce conglomérat emblématique de la puissance nippone, surtout connu chez nous pour ses produits électroniques grand public mais diversifié dans de nombreux autres business comme les trains ou le nucléaire, a été contraint de réduire brutalement la voilure. Sur la période, son chiffre d’affaires a dégringolé de 53 à 23 milliards d’euros. «L’entreprise a vendu tellement de divisions qu’elle s’est comme coupé les veines, et depuis, elle n’en finit plus de saigner», s’étrangle l’ancien haut cadre, resté conseiller de la direction.

Qu’il semble loin, le temps où le mastodonte de Minato, un des quartiers les plus chics de la capitale, faisait tourner les têtes des ingénieurs et des boursicoteurs de la planète entière. Il faut se replonger dans les années 1980. Le yen était au sommet, le saké coulait à flots dans les clubs à hôtesses de Kabukicho où (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Squid Game : un Coréen harcelé par téléphone à cause de la série phare de Netflix
Défense : la France vend à l’armée de la République tchèque 52 obusiers Caesar
Les bénéfices XXL que va empocher EDF grâce à la hausse des prix de l’électricité
Taux d’intérêt : “du rififi à la Fed, attention à la Bourse !”
La Chine plombée par les coupures d’électricité, la croissance souffrira !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles