La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 792,67
    -323,73 (-0,92 %)
     
  • Nasdaq

    14 780,53
    +19,24 (+0,13 %)
     
  • Nikkei 225

    27 584,08
    -57,75 (-0,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,1840
    -0,0028 (-0,24 %)
     
  • HANG SENG

    26 426,55
    +231,73 (+0,88 %)
     
  • BTC-EUR

    33 652,98
    +1 200,27 (+3,70 %)
     
  • CMC Crypto 200

    977,06
    +50,30 (+5,43 %)
     
  • S&P 500

    4 402,66
    -20,49 (-0,46 %)
     

Chute des cours du baril après sept ans de hausse

·1 min de lecture

Sept hausse de hausse continue et enfin une baisse. Les cours du pétrole ont nettement reflué mardi 6 juillet après avoir atteint des sommets depuis 2014. Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre a terminé à 74,53 dollars à Londres, en chute de 3,40% ou 2,63 dollars par rapport à la clôture de la veille. A New York, le baril de WTI pour le mois d'août a lui lâché 1,79 dollar ou 2,38% à 73,37 dollars.

Au cours du week-end les marchés s'attendaient à un accord des membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et de leurs alliés via l'accord de l'Opep pour une augmentation de la production de quelque 400.000 barils par mois jusqu'à la fin de l'année. Mais les Emirats Arabes Unis ont demandé une hausse de leur quota, à laquelle s'est opposée l'Arabie saoudite, un désaccord qui a conduit à l'annulation de la réunion lundi, sans date de prochain rendez-vous, a rappelé Andy Lipow de Lipow Oil Associates.

>> A lire aussi - Flambée des prix du pétrole après l'annulation du sommet de l'Opep

Cet échec a laissé penser aux marchés que l'offre pourrait rester limitée pendant quelques mois ce qui a brièvement poussé les cours à la hausse mardi à un plus haut depuis 2014. Mais selon Andy Lipow, l'absence d'accord a ensuite fait craindre aux marchés en cours de séance que "ces prix hauts puissent encourager d'autres pays producteurs à augmenter leur production".

"Ils pourraient revendiquer l'absence d'accord" et choisir de produire davantage, a poursuivi (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Dopé par les puces électroniques, Samsung s'attend à des résultats solides
L’Etat publie une liste de 13 sites industriels dangereux
Droits TV : après l’affaire Mediapro, c’est beIN Sports qui refuserait de payer
Réduire la congestion sans faire exploser les inégalités : "Il faut toujours imaginer une coordination de plusieurs mesures”
La Bourse de Paris en baisse de 0,48 % après l'impasse de l'Opep+

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles