La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 570,19
    -52,40 (-0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,84
    -39,03 (-0,94 %)
     
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,44 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1732
    -0,0040 (-0,34 %)
     
  • Gold future

    1 753,90
    -2,80 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    40 978,83
    +293,87 (+0,72 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 193,48
    -32,05 (-2,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,96
    -0,65 (-0,90 %)
     
  • DAX

    15 490,17
    -161,58 (-1,03 %)
     
  • FTSE 100

    6 963,64
    -63,84 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,96 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3737
    -0,0059 (-0,43 %)
     

Chosen promet de trouver le coiffeur idéal pour chacune

·2 min de lecture

Après une levée de fonds de 850.000 euros en avril, la plateforme de mise en relation des coiffeurs et de leurs clientes, Chosen (ex-Reporthair) mise sur une technique de matching améliorée de l'application et un salon éphémère dans le 9ème arrondissement parisien.

Cette semaine, c’est une grande première pour Chosen, ex-Reporthair. Le salon de coiffure en ligne, qui permet de réserver les services d’un professionnel à domicile, passe à l’étape physique. Pour quelques semaines, il s’installe dans un co-working de coiffeurs dans le 9ème arrondissement parisien, à La Fabrica au 50 de la rue de la Chaussée-d’Antin. Dans une ambiance feutrée, décoration épurée, sans la musique tonitruante et les néons aveuglants au plafond qui entachent les salons classiques, des professionnels habitués de la maison coifferont une poignée de clientes. Elles devront alors louer leur siège à la journée. C’est la dernière innovation de cette start-up montée en 2014 par Sophie Cornay, ex-cadre de la finance, et Marie Herteloup.

"L’idée m’est venue de mon expérience personnelle de cliente. J’ai les cheveux très fins et trouver quelqu’un qui sait les couper, leur donner du volume, a toujours été une angoisse", se rappelle Sophie Cornay. Impliquée dans la vente de My Little Paris au groupe TF1, elle surfe sur des sites de coiffure, blogs et city guides aux visuels démodés, avant de monter son blog de recommandations, sa communauté et recenser des conseils d’experts. "Je me suis rendue compte que les coiffeurs ne s’épanouissaient pas, exténués par les cadences à mener, le fait de s’occuper de plusieurs clients à la fois, les techniques de coupes imposées par les franchises, etc. Alors qu’il s’agit d’abord d’un métier humain où le dialogue et le diagnostic composent 80% du job", précise-t-elle.ont monté une market place engagée pour coiffeurs indépendants qui met en relation une communauté de 80 professionnels en Ile-de-France et des clientes (à 95% des femmes, souvent des CSP+ âgées de 25 à 40 ans) pour un rendez-vous à domicile. Les tarifs – pas donnés – sont équivalents à ceux d’enseignes comme Franck Provost ou Jacques Dessange. Chosen prélève une commission d’environ 20%.

Une plateforme centrée sur les professionnels

Elle améliore aujourd’hui son appl[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles