Publicité
La bourse ferme dans 6 h 44 min
  • CAC 40

    7 675,78
    +47,21 (+0,62 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 940,28
    +32,98 (+0,67 %)
     
  • Dow Jones

    39 150,33
    +15,53 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0720
    +0,0023 (+0,21 %)
     
  • Gold future

    2 342,90
    +11,70 (+0,50 %)
     
  • Bitcoin EUR

    58 602,80
    -1 432,77 (-2,39 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 290,98
    -18,74 (-1,43 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,90
    +0,17 (+0,21 %)
     
  • DAX

    18 269,30
    +105,78 (+0,58 %)
     
  • FTSE 100

    8 274,59
    +36,87 (+0,45 %)
     
  • Nasdaq

    17 689,36
    -32,24 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 464,62
    -8,55 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    38 804,65
    +208,18 (+0,54 %)
     
  • HANG SENG

    18 027,71
    -0,81 (-0,00 %)
     
  • GBP/USD

    1,2663
    +0,0018 (+0,14 %)
     

Les Chinois envahissent le salon de Munich avec leurs voitures électriques premium, un pari risqué

Les constructeurs chinois sont venus à Munich avec leurs plus beaux modèles. Xpeng, Avatr, Leapmotor, Seres, MG et BYD veulent rompre avec l’image tenace de voitures électriques bas de gamme. Pour autant, y a-t-il une clientèle européenne pour ce qui s’apparente à du « premium chinois » ?

Les marques chinoises ont débarqué au salon de Munich (IAA) avec de belles grandes berlines et des SUV statutaires, tous aux intérieurs soignés. De quoi mettre définitivement une claque à l’idée reçue selon laquelle la Chine ne produirait que des voitures bas de gamme. L’Europe reste cependant un marché un peu particulier pour les constructeurs étrangers, qui s’attaquent notamment à la chasse gardée des modèles allemands. Ces constructeurs chinois font-ils fausse route en voulant vendre ici leur vision du premium, particulièrement avec des berlines de plus de 4,80 m de long ?

Les modèles haut de gamme des Américains, comme Lucid et Tesla, peinent déjà à trouver leur place, alors difficile d’imaginer les Chinois réussir à faire mieux. Cette stratégie ambitieuse des marques chinoises n’est pourtant que la partie émergée de l’iceberg. Finalement, avec les marques chinoises, tout ce qui est clinquant n’est pas forcément cher, de quoi perdre littéralement tous ses repères sur les stands du salon de Munich.

Leapmotor, de la petite T03 à la C01 : un véritable grand écart

La marque Leapmotor a commencé à arriver en Europe par le biais d’importateurs et de sa petite citadine modèle T03 à 25 000 €.

[Lire la suite]

Crédits photos de l'image de une : Nouvelle marque et nouveau modèle à Munich : Avatr 12 // Source : Raphaelle Baut