La bourse ferme dans 50 min
  • CAC 40

    6 264,07
    +53,52 (+0,86 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 009,63
    +33,22 (+0,84 %)
     
  • Dow Jones

    34 017,23
    -120,08 (-0,35 %)
     
  • EUR/USD

    1,2013
    -0,0026 (-0,22 %)
     
  • Gold future

    1 784,60
    -8,50 (-0,47 %)
     
  • BTC-EUR

    45 517,80
    -1 085,20 (-2,33 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 277,28
    +34,22 (+2,75 %)
     
  • Pétrole WTI

    60,91
    -0,44 (-0,72 %)
     
  • DAX

    15 291,58
    +95,61 (+0,63 %)
     
  • FTSE 100

    6 917,98
    +22,69 (+0,33 %)
     
  • Nasdaq

    13 975,69
    +25,47 (+0,18 %)
     
  • S&P 500

    4 169,99
    -3,43 (-0,08 %)
     
  • Nikkei 225

    29 188,17
    +679,62 (+2,38 %)
     
  • HANG SENG

    28 755,34
    +133,42 (+0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3841
    -0,0091 (-0,65 %)
     

La Chine teste son train ultra-rapide : 620 km/h !

Louis Neveu
·2 min de lecture

Le prototype de locomotive basé sur la technologie Maglev a réalisé ses premières glissades sur une ligne de 165 mètres en Chine. Avec sa technologie de sustentation magnétique, il serait capable d’atteindre une vitesse de pointe de 620 km/h.

Il était annoncé pour 2021 et il a effectivement réalisé dernièrement ses premières glissades sur les rails sous le regard des autorités et de la Société des Chemins de fer chinois. Habillé d’une livrée argentée et noire, le prototype de locomotive de type Maglev, long de 21 mètres, a été testé dans la ville de Chengdu, dans le sud-ouest de la Chine sur une ligne de 165 mètres. Plutôt que de rouler, ce train a la particularité de « flotter » au-dessus de la voie, grâce au principe de la sustentation magnétique.

Comme le frottement est réduit à néant, la vitesse peut décoller jusqu’à atteindre en théorie 620 km/h, selon le porte-parole de l’Université Southwest Jiatong qui a participé à l’élaboration de ce Maglev. Selon lui, le train est très économe en énergie et ses 12 tonnes pourraient être propulsées d’une seule main.

Un Maglev qui se rapproche de l’Hyperloop

Ce Maglev se rapproche plus du projet Hyperloop que des modèles à sustentation magnétique exploités jusqu’à maintenant. Il est propulsé par de puissants aimants et sa technologie a été baptisée HTS, pour « supraconductrice à haute température ». Il ne manque que le tube vide d’air pour que le train puisse atteindre des vitesses de plus de 1.000 km/h. Le Maglev HTS ne devrait pas rester longtemps à l’état de prototype. Les autorités chinoises envisagent déjà de déployer rapidement une ligne dédiée pouvant réaliser la liaison Guangzhou dans le sud, Shenzhen, et Hong Kong en moins de 20 minutes.

Ce prototype n’est cependant pas le premier du genre. Dès 2003, la Chine avait mis au point un train à grande vitesse Maglev qui assure la liaison entre le centre-ville et l’aéroport de Pudong. Il s’agissait alors d’une technologie allemande.

> Lire la suite sur Futura

Ce contenu peut également vous intéresser :

À lire aussi sur Futura