La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,51
    +28,42 (+0,45 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 034,25
    +34,81 (+0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 777,76
    +229,23 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,2168
    +0,0100 (+0,83 %)
     
  • Gold future

    1 832,00
    +16,30 (+0,90 %)
     
  • BTC-EUR

    47 774,13
    +1 621,23 (+3,51 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 480,07
    +44,28 (+3,08 %)
     
  • Pétrole WTI

    64,82
    +0,11 (+0,17 %)
     
  • DAX

    15 399,65
    +202,91 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 129,71
    +53,54 (+0,76 %)
     
  • Nasdaq

    13 752,24
    +119,39 (+0,88 %)
     
  • S&P 500

    4 232,60
    +30,98 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 357,82
    +26,45 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    28 610,65
    -26,81 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3990
    +0,0097 (+0,70 %)
     

La Chine supprime des publications en ligne qui se moquaient de la lutte de l'Inde contre le Covid-19

·1 min de lecture

Des images publiées sur les réseaux sociaux par deux comptes officiels du gouvernement chinois ont suscité des critiques parce qu'elles se moquaient de la lutte de l'Inde contre Covid-19, selon de multiples rapports en ligne. Un compte lié au Parti communiste au pouvoir a publié samedi une image comparant comparant le lancement réussi du module Tianhe dans l'espace à des bûchers de crémation en feu en Inde.

L'image, postée par la Commission centrale des affaires politiques et juridiques du gouvernement sur son compte Weibo, était légendée "La Chine allume un feu versus l'Inde allume un feu. "Elle comportait un hashtag indiquant que le nombre de cas de coronavirus en Inde avait dépassé les 400 000 par jour. Plusieurs autres comptes gouvernementaux gérés par la police et les forces de l'ordre ont également partagé l'image, rapporte CNN.

À lire aussi — Hélicoptères autonomes, essaims de drones... 5 innovations technologiques portées par l'armée chinoise

Le compte officiel du ministère chinois de la Sécurité publique a publié vendredi une autre image qui comparait la "montagne du dieu du feu" du pays — le nom de son hôpital de fortune construit pour combattre le COVID-19 à Wuhan — à une autre crémation de masse en Inde, selon Bloomberg. Certains utilisateurs de réseaux sociaux auraient commenté en disant que les publications étaient "moralement problématiques".

Les deux posts ont été supprimés après que de nombreux utilisateurs chinois de Weibo ont exprimé leur colère face à l'insensibilité (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un premier feu vert pour le 'pass sanitaire' prévu pour les rassemblements supérieurs à 1 000 personnes
Les 8 pays européens les plus responsables de la déforestation dans le monde
Hôtels, cafés, restaurants : l'accès au fonds de solidarité assoupli début juin
La vaccination sera ouverte à tous les adultes à partir du 15 juin prochain
Emmanuel Macron dévoile les 4 étapes du plan de déconfinement