Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 503,27
    -204,75 (-2,66 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 839,14
    -96,36 (-1,95 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0710
    -0,0032 (-0,30 %)
     
  • Gold future

    2 348,40
    -0,70 (-0,03 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 099,78
    +348,18 (+0,56 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 382,40
    -35,47 (-2,50 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,49
    +0,04 (+0,05 %)
     
  • DAX

    18 002,02
    -263,68 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    8 146,86
    -16,81 (-0,21 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,28 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 814,56
    +94,06 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    17 941,78
    -170,82 (-0,94 %)
     
  • GBP/USD

    1,2685
    -0,0076 (-0,59 %)
     

La Chine s'entraîne à couler des porte-avions américains avec des missiles hypersoniques

US Navy

Est-ce la fin de l’ère de la toute puissance des porte-avions ? Lors de la dernière semaine de mai, la marine chinoise a mené des simulations de combat contre la flottille du porte-aéronef américain USS Gerald R. Ford, le navire amiral le plus puissant de l’US Navy. L’issue de ces exercices militaires est accablante pour la marine américaine : au cours des 20 batailles simulées, la Chine est toujours arrivée à couler le Gerald R. Ford grâce à une volée de 24 missiles hypersoniques. Une avancée chinoise également inquiétante pour Taïwan puisque dans le scénario de cette simulation de combat, les navires américains ont été attaqués après s’être approchés “d'une île revendiquée par la Chine malgré des avertissements répétés”.

Selon le South China Morning Post, c'est la première fois que les résultats de frappes hypersoniques simulées contre un groupe de porte-avions américains sont rendus publics. Dans cet exercice, ce n'est pas seulement l’imposant USS Gerald R. Ford qui se fait couler. C’est la quasi-totalité des navires américains protégeant le porte-avions qui ont été détruits. “Ces jeux de guerre suggèrent donc que le groupe de porte-avions américains - considéré jusqu'à présent comme insubmersible par les armes conventionnelles - pourrait être détruit avec certitude par un nombre relativement faible de frappes hypersoniques”, ont soutenu les chercheurs au South China Morning Post.

Plus précisément, lors de la simulation, les forces chinoises ont lancé 24 missiles hypersoniques (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Émancipation : pourquoi et comment la demander ?
Il tente de semer la police avec une Citroën Ami 8 de collection qu'il venait de voler
Les Etats-Unis ont-ils piégé des milliers d’iPhones russes avec un logiciel espion ?
La Cour des comptes relève le manque de contrôle des établissements scolaires privés
Illan Castronovo, Capucine Anav… ces influenceurs vont devoir afficher un message de la Répression des fraudes sur leurs comptes