La bourse ferme dans 31 min
  • CAC 40

    6 253,30
    -13,98 (-0,22 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 006,41
    -8,39 (-0,21 %)
     
  • Dow Jones

    34 004,60
    +188,70 (+0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,2051
    +0,0033 (+0,28 %)
     
  • Gold future

    1 772,40
    -9,60 (-0,54 %)
     
  • BTC-EUR

    41 249,27
    -4 389,94 (-9,62 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 142,81
    +18,91 (+1,68 %)
     
  • Pétrole WTI

    62,13
    +0,70 (+1,14 %)
     
  • DAX

    15 252,47
    -68,05 (-0,44 %)
     
  • FTSE 100

    6 927,98
    -10,26 (-0,15 %)
     
  • Nasdaq

    13 947,05
    +128,64 (+0,93 %)
     
  • S&P 500

    4 169,87
    +34,89 (+0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    29 020,63
    -167,54 (-0,57 %)
     
  • HANG SENG

    29 078,75
    +323,41 (+1,12 %)
     
  • GBP/USD

    1,3841
    -0,0002 (-0,01 %)
     

La Chine rêve d'impérialisme technologique

·2 min de lecture

L'Office européen des brevets publie son rapport annuel. Si la France est numériquement le deuxième déposant européen derrière l'Allemagne, elle reste loin derrière les Etats-Unis et la Chine, qui a désormais rattrapé son retard.

La Chine rêve d'impérialisme technologique

L'Office européen des brevets a publié son rapport annuel. Avec 44 293 dépôts en 2020, les entreprises américaines continuent de mener la danse en Europe, devant les groupes allemands et japonais. La Chine s'arroge, elle, la quatrième place, devant la France. Parfois accusées de laxisme en matière de respect de la propriété intellectuelle, les entreprises chinoises ont commencé par produire en utilisant des brevets existants. Mais le pays a changé de stratégie au cours de la dernière décennie, poussé par les sanctions américaines : le 14e plan quinquennal du PCC a accordé une priorité à la R & D, dont les dépenses devraient augmenter de 7 % par an d'ici à 2025, pour atteindre 490 milliards d'euros, selon les calculs de Bloomberg. Plus que les dépenses américaines (470 milliards), et dix fois plus que celles de la France (50,6 milliards).

Sinisation

La Chine, longtemps à la traîne, fait désormais la course en tête. En 2020, pour la troisième année consécutive, Huawei, le groupe chinois détesté des Américains, est sur la première marche des entreprises innovantes mondiales. En Europe, il est juste derrière Samsung. Le CEA est le premier français.

Accélération

Dans le monde, en une décennie, les dépôts sont passés de 2,1 à 3,2 millions, selon l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle.

Près de 15 millions de brevets sont en vigueur. Le plus grand nombre a été enregistré aux Etats-Unis (3,1 millions) et en Chine (2,7 millions).

Stagnation

La France peut s'enorgueillir d'être le deuxième déposant européen derrière l'Allemagne. Mais rapporté au nombre d'habitants, la palme revient à la Suisse, avec 884 brevets par million d'habitants, devant les Pays-Bas (412). La France arrive en 11e position, derrière la Belgique et le Japon.

Le nombre de demandes françaises, même s'il a légèrement augmenté en 2020, est resté stable au cours des dix dernières années.


P. L.

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi