La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 336,67
    +27,16 (+0,08 %)
     
  • Nasdaq

    12 779,91
    -74,89 (-0,58 %)
     
  • Nikkei 225

    27 819,33
    -180,63 (-0,65 %)
     
  • EUR/USD

    1,0326
    +0,0024 (+0,24 %)
     
  • HANG SENG

    20 082,43
    +471,59 (+2,40 %)
     
  • BTC-EUR

    23 361,80
    -3,21 (-0,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    573,13
    -1,61 (-0,28 %)
     
  • S&P 500

    4 207,27
    -2,97 (-0,07 %)
     

Chine: le régulateur des banques s'engage à rembourser davantage d'épargnants lésés

Le régulateur bancaire chinois a assuré que davantage de clients de banques, dont les retraits sont gelés depuis avril, pourront récupérer leur argent, après un tollé sur internet et une manifestation tendue contre les autorités.

Fragilisées par le ralentissement économique, quatre banques de la province du Henan (centre) ont suspendu depuis avril tout retrait d'argent, prenant au dépourvu des milliers de petits épargnants.

Une situation qui donne lieu depuis à des manifestations sporadiques. L'une des plus importantes s'est déroulée le 10 juillet à Zhengzhou, la capitale du Henan, située à environ 600 kilomètres de Pékin.

Après une manifestation dispersée dans la violence, les autorités avaient assuré que certains déposants pourraient récupérer une partie de leur argent -- dans la limite de 50.000 yuans (7.334 euros) dans un premier temps.

"La prochaine étape sera l'avance (des fonds) pour les clients ayant plus de 50.000 yuans" d'épargne sur des comptes gelés, a indiqué dimanche l'autorité de réglementation des banques et des assurances à des médias d'Etat, sans toutefois préciser de calendrier.

Pour l'heure, seule une poignée d'épargnants lésés ont pu récupérer en partie leur argent, selon des conversations de groupe sur le réseau social WeChat vues par l'AFP.

Certains se sont plaints d'être dans l'incapacité d'effectuer les démarches en ligne, en raison de problèmes techniques sur l'application.

Le secteur bancaire dans les zones rurales en Chine est durement touché par la politique du gouvernement central visant à contenir la bulle immobilière et l'endettement dans la deuxième économie mondiale.

Les banques du Henan dans la tourmente font partie d'un ensemble plus vaste de petits établissements bancaires touchés par des problèmes de liquidité et de gestion.

La police avait annoncé le 10 juillet l'arrestation de personnes appartenant, selon elle, à une organisation criminelle, accusée de contrôler depuis 2011 plusieurs banques locales et d'effectuer des virements illégaux par le biais de prêts fictifs.

Des épargnants lésés ont accusé les autorités d'inaction, voire de collusion avec ces banques.

Plusieurs centaines de personnes avaient manifesté le 10 juin à Zhengzhou. Certains protestataires avaient indiqué avoir été battus par des individus non identifiés.

Pour empêcher des rassemblements, les autorités du Henan ont un temps été soupçonnées en juin d'avoir fait virer au rouge le pass sanitaire d'un certain nombre de manifestants, rendant de facto impossible tout déplacement.

Le pass sanitaire est exigé en Chine pour accéder à l'immense majorité des immeubles, centres commerciaux, lieux publics mais aussi certains transports.

lxc/oho/dan/sbr/ehl/er

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles