Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 628,57
    -42,77 (-0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 907,30
    -40,43 (-0,82 %)
     
  • Dow Jones

    39 150,33
    +15,57 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,0697
    -0,0009 (-0,09 %)
     
  • Gold future

    2 334,70
    -34,30 (-1,45 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 307,96
    +430,02 (+0,72 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 352,61
    -7,71 (-0,57 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,34
    +0,17 (+0,21 %)
     
  • DAX

    18 163,52
    -90,66 (-0,50 %)
     
  • FTSE 100

    8 237,72
    -34,74 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    17 689,36
    -32,23 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    5 464,62
    -8,55 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    38 596,47
    -36,55 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    18 028,52
    -306,80 (-1,67 %)
     
  • GBP/USD

    1,2650
    -0,0010 (-0,08 %)
     

Chine: le promoteur Evergrande condamné à 532 millions d'euros d'amende pour fraude

L'entrée d'un centre commercial Evergrande à Pékin, le 30 janvier 2024 (Pedro PARDO)
L'entrée d'un centre commercial Evergrande à Pékin, le 30 janvier 2024 (Pedro PARDO)

Le promoteur chinois Evergrande, à l'endettement astronomique et devenu symbole en Chine de la crise de l'immobilier, a écopé d'une amende de 532 millions d'euros pour des infractions, a annoncé vendredi le régulateur des marchés boursiers.

Les déboires du groupe, ex-numéro un de l'immobilier en Chine, alimentent depuis 2020 la défiance dans un secteur longtemps très lucratif mais désormais boudé, sur fond de ralentissement économique et de logements inachevés.

"Entre 2019 et 2020, Evergrande Real Estate (filiale immobilière du groupe, NDLR) a gonflé son chiffre d'affaires et ses bénéfices, ce qui a entraîné une émission frauduleuse d'obligations sur le marché boursier", a relevé le régulateur. Evergrande est par conséquent condamné à une amende de 4,2 milliards de yuans, a-t-il précisé dans un communiqué, ce qui équivaut à 532 millions d'euros.

PUBLICITÉ

Le fondateur du groupe, Xu Jiayin, écope pour sa part d'une pénalité de 47 millions de yuans (6 millions d'euros), a précisé le régulateur. Selon des informations de presse de l'an dernier, Xu Jiayin se trouverait en résidence surveillée.

Le groupe n'a jamais confirmé ou démenti mais reconnu que l'ex-dirigeant faisait "l'objet de mesures coercitives en raison de soupçons de crime ou délit en infraction à la loi", sans donner davantage de détails sur la nature des faits reprochés.

Le terme de "mesures coercitives" désigne généralement en Chine une forme de privation de liberté afin de garantir le bon déroulement d'une procédure pénale.

Le groupe Evergrande, dont la descente aux enfers fait régulièrement les gros titres, avait à la fin juin 2023 une ardoise colossale estimée à 328 milliards de dollars (307 milliards d'euros d'alors). Les déboires d'Evergrande ont entraîné en Chine une crise de confiance qui a rattrapé des groupes jusque-là réputés solides financièrement, à l'image de Country Garden, un des concurrents d'Evergrande.

L'immobilier a longtemps représenté au sens large plus du quart du PIB de la Chine et constituait un important vivier d'emplois. Mais ce secteur-clé est désormais sous pression, avec des prix en chute qui dissuadent les Chinois d'investir dans la pierre. Les mesures de soutien de Pékin au secteur n'ont eu pour le moment que peu d'effets.

sbr/ehl/spi