Marchés français ouverture 4 h 20 min
  • Dow Jones

    33 823,45
    -210,22 (-0,62 %)
     
  • Nasdaq

    14 161,35
    +121,67 (+0,87 %)
     
  • Nikkei 225

    29 106,48
    +88,15 (+0,30 %)
     
  • EUR/USD

    1,1920
    +0,0010 (+0,08 %)
     
  • HANG SENG

    28 714,75
    +156,16 (+0,55 %)
     
  • BTC-EUR

    31 626,20
    -1 154,75 (-3,52 %)
     
  • CMC Crypto 200

    936,74
    -33,13 (-3,42 %)
     
  • S&P 500

    4 221,86
    -1,84 (-0,04 %)
     

La Chine poursuit la construction de sa station spatiale

·2 min de lecture

Pékin lance jeudi un nouveau vaisseau cargo pour ravitailler le premier module de sa station spatiale Tiangong. Celle-ci devrait être achevée en 2023.

La Chine doit lancer jeudi 20 mai un vaisseau cargo afin de ravitailler le premier module de sa station spatiale en cours de construction, selon une annonce officielle et des sites spécialisés.

Cette mission logistique, qui emportera de grandes quantités de nourriture et de matériel mais aucun équipage, vise à préparer l'arrivée à bord courant juin de trois astronautes chinois.

Le vaisseau cargo Tianzhou-2 sera propulsé par une fusée Longue-Marche 7 depuis le centre de lancement de Wenchang, sur l'île tropicale de Hainan (sud), selon l'agence spatiale chargée du programme habité (CMSA). La Chine n'a annoncé aucun horaire, mais ses autorités maritimes ont émis une alerte pour avertir les navires d'un "tir de fusée" prévu entre 01H00 et 02H00 jeudi (17H00 et 18H00 GMT mercredi), selon le site internet des gardes-côtes japonais.

Achevée en 2023

Le vaisseau cargo doit s'amarrer à Tianhe ("Harmonie céleste"), module central et premier élément de la future station spatiale chinoise, qui avait été placé fin avril en orbite terrestre basse (à 350-390 km d'altitude). Tianzhou-2 va lui livrer près de 2 tonnes de propergol pour qu'il puisse maintenir son orbite, de la nourriture pour trois mois ou encore deux combinaisons de sortie spatiale. Il acheminera également du matériel pour poursuivre la construction de la station et un système de recyclage d'urine permettant de produire de l'eau distillée. Nommée en anglais CSS ("Chinese Space Station") et en chinois Tiangong ("Palais céleste"), la station sera semblable une fois terminée à l'ex-station russo-soviétique "Mir" (1986-2001). Sa durée de vie sera comprise entre 10 et 15 ans. Son assemblage nécessite au total une dizaine de missions.

Le directeur de la CMSA, Hao Chun, a déclaré cette semaine à la télévision publique CCTV que sa construction devrait prendre au total deux ans. Elle devrait donc être achevée en 2023, et non en 2022 comme prévu initialement. La Chine doit lancer vers le 10 juin la mission habitée Shenzhou-1[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles