La bourse ferme dans 3 h 53 min

La Chine paralysée, la Bourse accuse sa plus lourde chute en 5 ans

L'épidémie de coronavirus fait tache d'huile... et contamine les marchés. Les Bourses chinoises ont dévissé lundi. Du fait des traditionnelles vacances du Nouvel an lunaire, les marchés de Shanghai et Shenzhen étaient fermés depuis le 24 janvier, soit au lendemain de la mise de facto en quarantaine de la ville de Wuhan, foyer du nouveau coronavirus. Or, pendant ce temps, les indices boursiers mondiaux ont piqué du nez depuis dix jours, effrayés par les conséquences de l'épidémie sur la croissance de la Chine, deuxième économie mondiale, où l'activité reste paralysée.

D'où l'effet de rattrapage : à la mi-journée lundi, l'indice composite shanghaïen s'effondrait de 8,13% à 2.734,66 points. A l'unisson, la Bourse de Shenzhen, deuxième place de Chine continentale, perdait 8,30% à 1.611,04 points. Elles avaient ouvert en repli de quasiment 9%. Selon l'agence Bloomberg, c'est leur plus forte baisse en séance depuis le krach de l'été 2015. "La panique des investisseurs s'est propagée sur l'ensemble de la cote, elle dominera le marché à court terme", observe Yang Delong, économiste du fonds d'investissement First Seafront. Plus de 2.600 titres ont chuté de 10%, seuil à partir duquel les échanges sont automatiquement suspendus sur l'action concernée, selon un décompte Bloomberg.

>> À lire aussi - Novacyt lance un test de détection du coronavirus et s’envole en Bourse

L'activité économique paralysée, en Chine

L'épidémie, qui a désormais fait plus de morts (362 décès confirmés) que le virus du Sras en 2002-2003, pesait également sur les marchés chinois des changes et des matières premières, eux aussi rouverts lundi. La monnaie chinoise a trébuché de 1,5%, à environ 7,02 yuans pour un dollar, tandis que les échanges étaient suspendus sur le minerai de fer, le cuivre, le pétrole ou encore l'huile de palme, après des plongeons atteignant le seuil maximal autorisé.

>> A lire aussi - Vladimir Poutine va fermer la frontière entre la Russie et la Chine

Mesures de confinement, liaisons ferroviaires

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Renault Mégane hybride : tout savoir sur la version E-Tech qui sera lancée cet été
Les mannequins virtuelles, une aubaine pour les marques de luxe
Les services secrets de Norvège attaqués par une entreprise pour un préjudice en Russie
Maroc Telecom écope d’une amende colossale pour “abus de position dominante"
Le pétrole au plus bas depuis un an, l’Opep se réunit en urgence