La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 677,64
    +30,33 (+0,46 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 942,62
    +21,35 (+0,54 %)
     
  • Dow Jones

    33 694,60
    -86,88 (-0,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0547
    -0,0012 (-0,12 %)
     
  • Gold future

    1 811,10
    +9,60 (+0,53 %)
     
  • BTC-EUR

    16 270,29
    -213,98 (-1,30 %)
     
  • CMC Crypto 200

    403,63
    -2,62 (-0,64 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,65
    +0,19 (+0,27 %)
     
  • DAX

    14 370,72
    +106,16 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 476,63
    +4,46 (+0,06 %)
     
  • Nasdaq

    11 085,81
    +3,80 (+0,03 %)
     
  • S&P 500

    3 960,70
    -2,81 (-0,07 %)
     
  • Nikkei 225

    27 901,01
    +326,58 (+1,18 %)
     
  • HANG SENG

    19 900,87
    +450,64 (+2,32 %)
     
  • GBP/USD

    1,2273
    +0,0035 (+0,29 %)
     

La Chine manque de pilotes de chasse pour ses porte-avions

Pixabay

Pas assez de pilotes pour ses porte-avions. Voilà le nouveau problème majeur pour Pékin et surtout pour sa marine. Selon un article du magazine militaire chinois Ordnance Industry Science Technology et relayé par le site Wion, la Chine ne parvient pas à former assez d'officiers aux manœuvres particulières nécessaires aux pilotes œuvrant depuis des porte-avions.

Le parti communiste chinois a pourtant accéléré les programmes de formation des pilotes d’avion de chasse basés sur des porte-aéronefs au cours de la décennie qui a suivi la mise en service de son premier porte-avions, le Liaoning, en 2012. Cet accroissement du nombre d’officiers qualifiés ne suffirait pourtant pas à fournir assez de pilotes à la flotte de Xi Jinping. C’est un problème pressant, puisque le Fujian, le troisième et le plus avancé des navires de cette catégorie, n’aurait pas encore à son bord les 200 pilotes qualifiés nécessaires pour mener à bien ses missions. La cause ? Un changement de technologie entre les différents porte-avions chinois.

Le Fujian est équipé de catapultes électromagnétiques avancées, semblables à celles de l'immense porte-avions américain USS Gerald R Ford, alors que les deux premiers porte-aéronefs chinois étaient dotés d'un système de rampe. Les pilotes doivent être formés de nouveaux pour maîtriser les nouvelles manœuvres de décollage et d'atterrissage liées à cette nouvelle technologie. "Les défis sont nombreux, car la conception des avions et la formation des pilotes font partie des (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Voici combien la niche fiscale des armateurs va coûter à l'État en 2022
Des TER à l'arrêt à cause de la pénurie de diesel ?
Bourse : CAC 40, Stellantis (Peugeot), Michelin, Hermès, Bitcoin, Pernod-Ricard… au programme de Momentum cette semaine
Aston Martin, montres... la vente aux enchères James Bond rapporte près de 8 millions d'euros
Facebook : de nouvelles fonctionnalités pour customiser le fil d'actualités