La bourse est fermée

Chine : l’industrie chute pour la première fois en 30 ans, la consommation plonge

la croissance de l'Empire du Milieu est à la peine, alors que les retombées de la pandémie de coronavirus s'avèrent bien plus marquées que prévu. La Chine a dévoilé lundi une série d'indicateurs moroses pour janvier et février : la production industrielle s'est contractée pour la première fois en près de 30 ans tandis que les ventes de détail se sont effondrées. La production industrielle a connu un repli de 13,5% sur un an, contre +6,9% en décembre. Les ventes de détail, reflet de la consommation, ont pour leur part chuté de 20,5% par rapport aux deux premiers mois de 2019, a annoncé le Bureau national des statistiques (BNS).

"L'épidémie de nouveau coronavirus a entaché l'activité économique sur les deux premiers mois de l'année", a reconnu le BNS. "Mais d'une manière générale, les conséquences sur le court terme sont (...) gérables", a nuancé l'organisme dans un communiqué. Ces résultats sont néanmoins encore plus catastrophiques que les prévisions d'analystes interrogés par l'agence financière Bloomberg. Ces derniers tablaient respectivement sur une contraction de seulement 3% de la production industrielle et de 4% des ventes de détail. Quant à l'investissement en capital fixe, sa croissance s'affichait fin février en recul de 24,5%, selon le Bureau national des statistiques (BNS).

>> A lire aussi - Croissance : “une récession de l'économie mondiale est malheureusement inévitable”

La publication de ces indicateurs intervient au moment où la Chine est engagée dans une lutte contre le nouveau coronavirus qui a vu l'économie chinoise pratiquement paralysée en février par les mesures anti-épidémie prises par Pékin.

>> Lire aussi - Bourse : "le coronavirus est un choc comparable au 11 septembre et à la crise de 2008"

Pour soutenir l'économie, la banque centrale chinoise a annoncé la baisse lundi du ratio de réserve obligatoire des banques dans une proportion d'un demi-point à un point de pourcentage. Cette démarche doit permettre de libérer 550 milliards de yuans (70,6 milliards

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Venezuela, Algérie… les pays producteurs de pétrole foncent vers une grave crise
Renault arrête toutes ses usines en France
Coronavirus : devrez-vous continuer à payer votre assistante maternelle ou votre baby-sitter ?
Coronavirus : cette animation montre l’inquiétante progression de l’épidémie hors de Chine
Diesel, SP95… les prix des carburants plongent encore en France