Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 534,52
    -52,03 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 827,24
    -42,88 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,49 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0886
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    2 402,80
    -53,60 (-2,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 359,66
    +173,93 (+0,28 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 377,44
    +46,54 (+3,50 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,25
    -2,57 (-3,10 %)
     
  • DAX

    18 171,93
    -182,83 (-1,00 %)
     
  • FTSE 100

    8 155,72
    -49,17 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,28 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,56 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,73 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2915
    -0,0032 (-0,25 %)
     

Chine : l’économie face à des défis mais la banque centrale refuse une relance d’envergure

Unsplash

Le gouverneur de la banque centrale chinoise a déclaré mercredi que l'économie du géant asiatique était encore confrontée à des «défis», mais a averti qu'aucun plan de relance important n'était à l'ordre du jour. Lors d'un forum financier à Shanghai, Pan Gongsheng a au contraire plaidé pour une certaine stabilité monétaire. Aux prises avec une crise dans l'immobilier, une consommation atone et un fort chômage chez les jeunes, la Chine peine à relancer son économie depuis la levée fin 2022 des strictes mesures sanitaires en place durant la pandémie de Covid. Les autorités ont multiplié les mesures de soutien au secteur privé, à la construction d'infrastructures et à la consommation. Mais elles n'ont pas lancé de grand plan de relance.

«L'économie chinoise continue de se redresser et de connaître une amélioration, mais elle reste confrontée à certains défis», a indiqué mercredi Pan Gongsheng, lors d'un discours lors de ce forum. «Les principaux sont l'insuffisance de la demande (...) ainsi que la complexité, la gravité et l'incertitude croissantes de l'environnement extérieur», a-t-il souligné. Il a toutefois souligné que son institution «évitera un assouplissement ou un resserrement majeur» de sa politique monétaire. «Le maintien de la stabilité des prix et la promotion d'une reprise modérée des prix seront des considérations importantes» mais «nous utiliserons avec flexibilité des outils politiques tels que les taux d'intérêt et les ratios de réserves obligatoires», a indiqué (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Arnaque au virus : de Montpellier à la Tunisie, cette entreprise a fait 3 500 victimes
Emmaüs : la communauté de La Seyne-sur-Mer va commercialiser «l’abbé bière»
Cantine : nos enfants bénéficient-ils tous de la même qualité de repas ?
106 milliards d'euros en 3 ans : le programme économique du Front populaire sous le feu des critiques
Dérapage financier : Bruxelles pointe du doigt sept pays, dont la France