Marchés français ouverture 2 h 29 min
  • Dow Jones

    35 457,31
    +198,70 (+0,56 %)
     
  • Nasdaq

    15 129,09
    +107,28 (+0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    29 316,02
    +100,50 (+0,34 %)
     
  • EUR/USD

    1,1652
    +0,0015 (+0,13 %)
     
  • HANG SENG

    26 125,96
    +338,75 (+1,31 %)
     
  • BTC-EUR

    54 854,33
    +580,96 (+1,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 479,70
    +16,34 (+1,12 %)
     
  • S&P 500

    4 519,63
    +33,17 (+0,74 %)
     

La Chine interdit le minage de cryptomonnaies

·1 min de lecture

« Liste négative ». C’est le nom donné à la Chine à « la liste des secteurs, des domaines et des entreprises restreints ou interdits aux investisseurs ». Seuls les entreprises et les secteurs qui n’apparaissent pas dans cette liste sont donc ouverts à des investissements. Dans cette liste, 120 secteurs sont concernés par ces restrictions ou interdictions, et cette année, l’État chinois a décidé d’ajouter le « minage » ou « mining », ce procédé d’extraction de cryptomonnaies.

Une décision qui n’a rien de surprenant puisque la Chine est en guerre contre les activités liées à la cryptomonnaie pour des raisons financières et environnementales, et il y a quelques jours Pékin avait déjà interdit à toutes les institutions financières, aux sociétés de paiement et aux plateformes Internet d'autoriser le commerce des cryptomonnaies comme le Bitcoin.

Face aux mesures du gouvernement chinois, Bitmain stoppe son activité en Chine, et se concentre sur les exportations. © Bitmain
Face aux mesures du gouvernement chinois, Bitmain stoppe son activité en Chine, et se concentre sur les exportations. © Bitmain

Des sociétés chinoises touchées

Concrètement, qu’est-ce que cela signifie ? D’abord, il faut préciser que c’est un projet qui doit être étudié jusqu’au 14 octobre, et ensuite la « liste négative » sera définitive. Mais il ne fait aucun doute que l’activité de minage y sera prohibée et que les investisseurs devront se tourner vers d’autres activités pour faire des affaires en Chine. Cela touche d’ailleurs des entreprises locales.

Un exemple avec Bitmain, une société chinoise qui conçoit des processeurs et des systèmes dédiés à l’extraction de cryptomonnaies : ce lundi, elle a annoncé qu’elle stoppait son activité en « Chine continentale » à partir d’aujourd’hui. Pour les clients qui avaient déjà acheté des produits, le fabricant leur proposera des solutions alternatives. En revanche, Bitmain continuera de fournir des plateformes de minage de cryptographie aux utilisateurs du monde entier, y compris à Taïwan et à Hong Kong.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles