Marchés français ouverture 3 min

Chine - Etats-Unis : risque de guerre, selon l’ex-secrétaire d'Etat Henry Kissinger

La guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis peut-elle virer à la guerre tout court entre les deux premières puissances mondiales ? C'est ce que pense l'ancien secrétaire d'Etat américain, Henry Kissinger, qui vient de lancer un avertissement dans ce sens. Agé de 96 ans, l'ancien chef de la diplomatie de Richard Nixon est considéré comme l'artisan du rapprochement historique entre les deux puissances au début des années 1970. Lors d'une conférence organisée par le groupe de médias Bloomberg, il s'est inquiété de l'affrontement commercial qui oppose les deux pays depuis l'an dernier, à coups de hausses mutuelles de droits de douane.

"Si on laisse le conflit se détériorer, le résultat pourrait s'avérer encore pire que ce qui s'est passé en Europe" au XXe siècle, s'est-il alarmé. "La Première guerre mondiale a éclaté à la suite d'une crise relativement mineure (...) alors qu'aujourd'hui les armes sont bien plus puissantes", a-t-il averti. Outre leur différend commercial, les deux pays s'opposent sur le plan stratégique, autour notamment de Taïwan et de la mer de Chine méridionale, toutes deux revendiquées par Pékin.

>> A lire aussi - Chine - Etats-Unis : de la guerre commerciale à la guerre glaciale ?

"La Chine est une puissance économique majeure et nous aussi", a déclaré M. Kissinger. "Il est donc inévitable que nous nous marchions sur les pieds un peu partout à la surface du globe".

>> A lire aussi - Délocalisations, triche, rabais… Comme la Chine résiste face à l’offensive de Donald Trump ?

Près de 50 ans après sa première mission secrète en Chine, l'ancien diplomate américain reste accueilli avec tous les honneurs lors de ses fréquentes visites dans le pays. Il avait été reçu l'an dernier par le président Xi Jinping.

>> Notre service - Testez notre comparateur de comptes-titres pour passer vos ordres de Bourse au coût le plus bas

>> En vidéo - Pourquoi la guerre commerciale Chine-USA pourrait durer jusqu'en 2021

>> Rejoignez le Club Capital des Boursicoteurs sur

(...) Cliquez ici pour voir la suite