La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 733,69
    +47,52 (+0,71 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 188,81
    +33,08 (+0,80 %)
     
  • Dow Jones

    35 677,02
    +73,94 (+0,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,1646
    +0,0015 (+0,13 %)
     
  • Gold future

    1 793,10
    +11,20 (+0,63 %)
     
  • BTC-EUR

    52 353,83
    -95,52 (-0,18 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 453,34
    -49,69 (-3,31 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,98
    +1,48 (+1,79 %)
     
  • DAX

    15 542,98
    +70,42 (+0,46 %)
     
  • FTSE 100

    7 204,55
    +14,25 (+0,20 %)
     
  • Nasdaq

    15 090,20
    -125,50 (-0,82 %)
     
  • S&P 500

    4 544,90
    -4,88 (-0,11 %)
     
  • Nikkei 225

    28 804,85
    +96,27 (+0,34 %)
     
  • HANG SENG

    26 126,93
    +109,40 (+0,42 %)
     
  • GBP/USD

    1,3760
    -0,0036 (-0,26 %)
     

La Chine déclare la guerre au Bitcoin et aux crypto-monnaies

·1 min de lecture

La Banque centrale de Chine a déclaré vendredi que toutes les transactions liées aux cryptomonnaies étaient illégales. Pékin interdit désormais à toutes les institutions financières, aux sociétés de paiement et aux plateformes Internet d’autoriser le commerce des cryptomonnaies. En outre, la banque centrale chinoise cherche à cibler les échanges étrangers, expliquant dans son communiqué que « la fourniture de services par des échanges de devises virtuelles à l'étranger à des résidents chinois par le biais d'Internet » est illégale.

Sans surprise, cette décision a fait chuter les cours des cryptomonnaies, à l’image du Bitcoin qui a accusé une baisse de 9 % pour passer sous les 42.000 dollars. Même sanction pour l'Ethereum, dont la valeur a perdu 10 % pour passer sous la barre des 2.800 dollars. Des chutes qui se sont stabilisées, et qui ne devraient pas freiner l'attrait pour les monnaies numériques dans le reste du monde.

Le champ libre pour le e-yuan, la monnaie numérique chinoise

Selon Pékin, le commerce des cryptomonnaies perturbe « l'ordre économique et financier », en participant à des activités illégales ou criminelles telles que les jeux d'argent, les collectes de fonds illégales, la fraude, les systèmes pyramidaux et le blanchiment d'argent.

Cette interdiction vise aussi l’activité de minage, considérée comme dangereuse pour l’environnement car elle engendre des risques et entrave les objectifs de neutralité carbone. Résultat, la Commission nationale chinoise du développement et de la réforme a déclaré qu'elle s'efforcerait de supprimer le soutien financier et l'approvisionnement en électricité pour les sociétés qui encouragent le minage.

Derrière ces justifications environnementales et sécuritaires, il faut surtout rappeler que la Chine possède sa propre monnaie numérique, le e-yuan, et que ses mesures répressives permettront surtout d’éliminer la concurrence.

Que penser de l’annonce de la Chine sur la neutralité carbone ?

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles