Publicité
La bourse ferme dans 5 h 6 min
  • CAC 40

    7 580,09
    -52,62 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 955,21
    -27,90 (-0,56 %)
     
  • Dow Jones

    40 211,72
    +210,82 (+0,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,0905
    +0,0005 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    2 447,10
    +18,20 (+0,75 %)
     
  • Bitcoin EUR

    58 092,46
    +518,70 (+0,90 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 317,56
    -23,40 (-1,74 %)
     
  • Pétrole WTI

    81,24
    -0,67 (-0,82 %)
     
  • DAX

    18 517,81
    -73,08 (-0,39 %)
     
  • FTSE 100

    8 167,99
    -14,97 (-0,18 %)
     
  • Nasdaq

    18 472,57
    +74,17 (+0,40 %)
     
  • S&P 500

    5 631,22
    +15,87 (+0,28 %)
     
  • Nikkei 225

    41 275,08
    +84,40 (+0,20 %)
     
  • HANG SENG

    17 727,98
    -287,96 (-1,60 %)
     
  • GBP/USD

    1,2970
    +0,0004 (+0,03 %)
     

La Chine se débarrasse de ses dollars et achète de l’or à tour de bras

PX Media/Adobe Stock

L’or continue de briller. Après avoir inscrit un nouveau record historique en mai à près de 2 450 dollars l’once, le cours du roi des métaux précieux a un peu corrigé à la baisse mais reste soutenu par des vents porteurs, à l'instar de la tendance baissière observée sur les taux à long terme aux Etats-Unis (sur fond de craintes croissantes sur le rythme de l’expansion économique, qui alimentent les espoirs de baisse des taux directeurs de la Fed, la banque centrale américaine) et de l’accès de faiblesse du dollar.

En effet, l’or étant un placement sans revenu, il profite généralement d’arbitrages favorables quand la rémunération réelle (le rendement, après déduction de l’inflation attendue) de l’emprunt d’Etat américain à 10 ans (placement alternatif de référence) diminue. Et comme l’or est libellé en dollars, une dépréciation du billet vert rend le métal jaune meilleur marché pour les acheteurs munis d’autres devises. Enfin, l’or continue de profiter de tensions géopolitiques marquées, entre l’incertitude pesant sur l’élection présidentielle américaine de novembre, les tensions entre la Chine et l’Occident (guerre commerciale, Taïwan), les guerres au Proche-Orient et en Ukraine…

La Chine, grande rivale des Etats-Unis sur les plans économique et géopolitique, poursuit sa dédollarisation. Selon le Trésor des Etats-Unis, la Chine ne détenait plus à fin mars que 767 milliards de dollars de bons du trésor américain, soit 100 milliards de moins qu’un an plus tôt et 400 milliards de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

WePost, le Blablacar de la livraison de colis... en train !
Intelligence artificielle : Nvidia, Microsoft et OpenAI dans le collimateur des Etats-Unis
Jusqu’à 50 000 euros de réductions d’impôt si vous misez sur le «Google de demain»…
Fini Airbus et Boeing ? United évoque l’idée d’un autre avionneur
Nouveau bol d'air pour l'enseigne de cosmétiques The Body Shop