La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 472,35
    -41,04 (-0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 725,39
    -29,21 (-0,78 %)
     
  • Dow Jones

    32 803,47
    +76,65 (+0,23 %)
     
  • EUR/USD

    1,0187
    -0,0063 (-0,61 %)
     
  • Gold future

    1 792,40
    -14,50 (-0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    22 639,61
    -303,97 (-1,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    533,20
    -2,02 (-0,38 %)
     
  • Pétrole WTI

    88,53
    -0,01 (-0,01 %)
     
  • DAX

    13 573,93
    -88,75 (-0,65 %)
     
  • FTSE 100

    7 439,74
    -8,32 (-0,11 %)
     
  • Nasdaq

    12 657,55
    -63,03 (-0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 145,19
    -6,75 (-0,16 %)
     
  • Nikkei 225

    28 175,87
    +243,67 (+0,87 %)
     
  • HANG SENG

    20 201,94
    +27,90 (+0,14 %)
     
  • GBP/USD

    1,2071
    -0,0088 (-0,72 %)
     

Chine: La confiance des ménages est à un plus-bas historique

Affectée par les confinements à répétition, la confiance des ménages est à un plus-bas historique. Une morosité durable.

On l'a observé à plusieurs reprises en Chine depuis le début de la pandémie: à chaque sortie de confinement, . On appelle cette tendance à dépenser sans compter les "dépenses de revanche" (revenge spending). compensent la frustration. Mais (services, biens périssables), la consommation perdue n'est pas rattrapable. Ce n'est pas parce qu'on n'est pas allé chez le coiffeur durant trois mois qu'on ira trois fois dans le mois de réouverture… Il en va de même pour les séances de fitness en salle, les repas au restaurant ou les escapades le week-end.

A chaque sortie de confinement, les achats en magasins augmentent, mais certains secteurs n\'en profitent pas.
A chaque sortie de confinement, les achats en magasins augmentent, mais certains secteurs n\'en profitent pas.

Cette a des effets négatifs sur l'emploi et les salaires. Le taux de chômage dans les grandes villes chinoises est aujourd'hui supérieur à ce qu'il était au début de 2020. Par ailleurs, la levée des confinements n'a pas apaisé les craintes de la population. Selon le Bureau national des statistiques, l'indice de confiance des consommateurs est tombé à 87 en avril, le niveau le plus bas depuis le début de la publication des données en 1990. (Un niveau inférieur à 100 indique le pessimisme, à partir de 100, l'optimisme). Le chiffre le plus bas enregistré lors de la première vague de la pandémie était de 115. Interrogés sur leurs prévisions de dépenses, une majorité de gens disaient vouloir les réduire. Cela traduit "un effet durable sur le comportement des consommateurs", note Robin Xing de Morgan Stanley.

En Chine, les actualités évoquent sans cesse les décès liés au Covid à l'étranger. Cela permet de présenter sous un éclairage favorable la politique d'endiguement du pays, mais ne dissipe en aucun cas la morosité ambiante. Ceux qui n'ont plus peur du virus redoutent les confinements. Morgan Stanley a récemment demandé à plus de 2.000 citadins chinois quelles étaient leurs plus grandes craintes pour cette année: 45% ont cité "une nouvelle vague de contamination au Covid dans ma communauté" . La Chine a vaincu l'omicron. Mais le virus pourrait vouloir prendre sa revanche.

Retrouvez cet article sur challenges.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles