La bourse est fermée
  • Dow Jones

    33 949,01
    -207,68 (-0,61 %)
     
  • Nasdaq

    11 910,52
    -203,27 (-1,68 %)
     
  • Nikkei 225

    27 606,46
    -79,01 (-0,29 %)
     
  • EUR/USD

    1,0715
    -0,0016 (-0,15 %)
     
  • HANG SENG

    21 283,52
    -15,18 (-0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    21 390,02
    -458,42 (-2,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    527,83
    -9,06 (-1,69 %)
     
  • S&P 500

    4 117,86
    -46,14 (-1,11 %)
     

Chine : baisse de la croissance en 2022, l'une des plus faibles depuis 40 ans

Pixabay

La Chine a annoncé mardi 17 janvier pour 2022 une croissance économique en hausse de 3%, l'un des rythmes les plus faibles depuis 40 ans, en raison des restrictions sanitaires et de la crise de l'immobilier qui ont pénalisé l'activité. Pékin s'était fixé un objectif de 5,5%, un rythme déjà très inférieur à la performance de 2021 quand le PIB du géant asiatique avait progressé de plus de 8%. Au quatrième trimestre, la croissance chinoise s'est tassée (+3,9%), contre 3,9% au précédent, a indiqué mardi le Bureau national des statistiques (BNS).

Eminemment politique et sujet à caution, le chiffre officiel du produit intérieur brut (PIB) n'en reste pas moins très scruté, compte tenu du poids du pays dans l'économie mondiale. L'an dernier, la croissance de la Chine était la plus faible depuis la contraction de 1976 (-1,6%) et du ralentissement de 2020, première année de la pandémie (+2,3%). Un groupe d'économistes interrogés par l'AFP anticipaient un ralentissement plus prononcé (+2,7%).

L'économie du géant asiatique a été lourdement pénalisée par la stricte politique sanitaire dite du "zéro Covid", qui a été durant l'essentiel de 2022 un frein à l'activité et à la consommation. Cette stratégie coûteuse, qui reposait sur des confinements et des tests de dépistage obligatoires pour accéder aux lieux publics, a entraîné de fréquentes fermetures d'usines et d'entreprises, ce qui a pesé sur les déplacements et les chaînes d'approvisionnement. Face à l'exaspération de la population, ces mesures (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

“On ne veut pas la retraite pour les morts”, selon Jeff Vapillon, représentant FO de la raffinerie de Feyzin (Rhône)
Nice : la dette de la ville flambe, Christian Estrosi annonce le report de nombreux projets
La mère d'Éric Ciotti a-t-elle bénéficié d’une prise en charge injustifiée de la Sécu depuis 18 ans ?
Allemagne : l'inflation a atteint un niveau historique en 2022
Finances publiques : l’impôt sur les sociétés a battu des records en 2022