Marchés français ouverture 20 min
  • Dow Jones

    35 028,65
    -339,82 (-0,96 %)
     
  • Nasdaq

    14 340,25
    -166,64 (-1,15 %)
     
  • Nikkei 225

    27 772,93
    +305,70 (+1,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,1366
    +0,0019 (+0,17 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,84
    +792,99 (+3,29 %)
     
  • BTC-EUR

    36 969,60
    +308,23 (+0,84 %)
     
  • CMC Crypto 200

    997,83
    +3,08 (+0,31 %)
     
  • S&P 500

    4 532,76
    -44,35 (-0,97 %)
     

La Chine attaque l’Europe avec ses voitures électriques moins chères

·2 min de lecture

3.800 voitures chinoises à peine ont été immatriculées en France sur les dix premiers mois. C'est encore très faible. Mais, profitant des décisions de Bruxelles qui veut rendre les voitures électriques obligatoires, les Chinois s'appuient sur leur contrôle total de la filière mais aussi sur les économies d'échelle réalisées sur le premier marché du monde, pour fourbir leurs armes. Une mini électrique à 10.000 euros arrivera prochainement.

Ce n’est qu’un début, encore modeste. 3.800 voitures chinoises à peine ont été immatriculées en France sur les dix premiers mois, selon un décompte du collecteur de données français sur l’automobile Autoways. Contre 756 l’an dernier. Le numéro un, et de loin, reste Vieux label So British passé en 2005 dans le giron chinois, MG a immatriculé 3.420 voitures à lui seul, devant Aiways, Geely), Seres. Anecdotiques à ce jour dans l’Hexagone, les marques auto chinoises ont toutefois déjà généré en Europe 1,7 milliard d’euros de chiffre d’affaires l’an passé, selon l’ACEA (Association des constructeurs européens), contre moins de 720 millions en 2019, 400 en 2018. La marque MG vient d’annoncer l’ouverture de son centième point de vente dans l’Hexagone. Ce réseau de distribution représente le tiers des points de vente MG dans toute l’Europe! Et ce n’est pas fini, car le maillage est appelé à se développer, puisque MG vise 400 distributeurs en Europe d’ici la fin de l’année. MG France s’était donné pour objectif d’écouler entre 4.000 et 5.000 voitures sur l’année 2021.

Le groupe SAIC vise pour sa part carrément 100.000 ventes en Europe vers 2025 avec ses divers labels. Et il compte introduire très prochainement en France une nouvelle marque, Maxus, spécialiste des utilitaires légers. Celle-ci est déjà présente en Belgique, aux Pays-Bas, en Suisse et Allemagne. Le spécialiste mondial des cars et bus électriques a déjà commercialisé deux modèles en Norvège l’an passé. Nio, soutenu par le groupe Tencent, Baidu et Lenovo, vend aussi déjà en Norvège et s’implante actuellement en Allemagne. Caractéristique de tous ces constructeurs : ils offrent des véhicules électriques ! "Ils ont mis une croix sur les véhicules thermiques et ont préféré développer les véhicules d’après", explique ce lundi Serge Cometti, importateur-distributeur en France de MG et , lors d’un séminaire organisé sur la voiture chinoise par le site auto Autoactu.com et Autoways. "Les Chinois ont acquis un savoir-f[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles