La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 238,36
    +658,28 (+1,90 %)
     
  • Nasdaq

    15 228,37
    +142,89 (+0,95 %)
     
  • Nikkei 225

    27 927,37
    -102,20 (-0,36 %)
     
  • EUR/USD

    1,1291
    -0,0027 (-0,24 %)
     
  • HANG SENG

    23 349,38
    -417,31 (-1,76 %)
     
  • BTC-EUR

    43 424,80
    -321,30 (-0,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 267,69
    +7,53 (+0,60 %)
     
  • S&P 500

    4 593,33
    +54,90 (+1,21 %)
     

Childhood Index Value: et si la protection de l’enfance était cotée en Bourse?

·2 min de lecture

L’association Innocence en danger, qui lutte contre les violences envers les enfants, introduit symboliquement “l’enfance” en Bourse. Une action coup de poing pour mobiliser le monde financier et économique à la protection de l'enfance.

Ce samedi 20 novembre se tiendra la Journée internationale des droits de l’enfant. L’occasion de rappeler qu’en Europe, environ 1 enfant sur 5 est victime de violences sexuelles. En France, au 31 décembre 2019, le nombre de mineurs bénéficiant de prestations ou mesures relevant de la protection de l’enfance est estimé à 312.500, soit une augmentation de 1,6 % du nombre de mineurs par rapport à 2018, selon les chiffres publiés par le gouvernement en février 2021. Cela représente un taux de 21,7 pour 1.000 des mineurs. Et près de 29.000 plaintes ont été déposées. Des chiffres alarmants, en hausse de 23 % par rapport à 2018,

Pour accélérer dans la lutte contre le fléau, le mouvement mondial Innocence en danger, créé en 1999 et engagé dans la protection des enfants contre toutes sortes de violences, est bien décidé à ce que les acteurs de la finance mettent la main au porte-monnaie. Comment les y inciter? L'association vient les chercher sur leur propre terrain : les marchés financiers. Elle a donc lancé, ce vendredi 19 décembre, le Childhood Index Value. En clair, la cotation de l'enfance en Bourse. “Le monde financier se désintéresse totalement de la protection de l’enfant, regrette Homayra Sellier, présidente d'Innocence en danger. Pourtant, investir dans l’enfant, c’est investir dans notre économie." Le Childhood index value a été estimé à... - 142,7 milliards d’euros. Ce qui en fait "la première valeur boursière négative".

Le "coût" des violences

Cette valeur correspond à ce que "coûtent" chaque année en Europe les violences sur mineurs, explique l'association qui a compilé des estimations de différentes instances européennes. Au niveau mondial, la facture atteindrait des trillions d’euros (soit 8% du PIB mondial). Ces montants sont estimés en prenant en compte les coûts pour les systèmes de santé qui soignent les enfants physiquement et psychologiquement, des services sociaux et les frais pour les recours aux institutions judiciaires. Outre ces dépenses, le poid[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles