La bourse ferme dans 27 min
  • CAC 40

    6 660,15
    -0,44 (-0,01 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 926,71
    +5,81 (+0,15 %)
     
  • Dow Jones

    33 835,12
    +237,20 (+0,71 %)
     
  • EUR/USD

    1,0545
    +0,0031 (+0,30 %)
     
  • Gold future

    1 802,60
    +4,60 (+0,26 %)
     
  • BTC-EUR

    16 043,18
    -42,94 (-0,27 %)
     
  • CMC Crypto 200

    398,27
    +3,59 (+0,91 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,91
    -0,10 (-0,14 %)
     
  • DAX

    14 284,57
    +23,38 (+0,16 %)
     
  • FTSE 100

    7 476,18
    -13,01 (-0,17 %)
     
  • Nasdaq

    11 080,55
    +122,00 (+1,11 %)
     
  • S&P 500

    3 964,04
    +30,12 (+0,77 %)
     
  • Nikkei 225

    27 574,43
    -111,97 (-0,40 %)
     
  • HANG SENG

    19 450,23
    +635,41 (+3,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2214
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Les chiffres aberrants de la Coupe du monde au Qatar

Sarah Stier - FIFA / Getty Images

J-1 avant la cérémonie d’ouverture de la Coupe du monde de football 2022. Depuis la désignation du Qatar en tant que pays hôte en 2010, le large chantier déployé pour accueillir l’événement n’a pas été épargné par les polémiques. Les appels au boycott ont été nombreux afin de dénoncer l’impact environnemental de l’événement, les droits humains des travailleurs ou encore les positions du Qatar envers la communauté LGBT.

Certains ont néanmoins fait le choix de participer pleinement à l'événement, à l’instar d’Emmanuel Macron qui se rendra au Qatar si la France atteint les demi-finales. "Je pense qu'il ne faut pas politiser le sport", s'est ainsi justifié le chef de l'Etat. "Que les questions soient climatique ou des Droits de l'homme, il ne faut pas se les poser à chaque fois que l'événement est là, mais au moment où l'attribue".Toutes ces polémiques autour de ce Mondial en font un événement à part, sur le plan social mais aussi économique. Capital fait le point sur les chiffres, parfois aberrants, liés à la Coupe du monde de football au Qatar.

Pour accueillir sa première Coupe du monde, le Qatar a mis la main au portefeuille. Le pays aurait dépensé en tout près de 220 milliards de dollars pour bâtir les infrastructures de la compétition, selon les estimations du cabinet Deloitte datant de 2013. Un budget colossal qui fait de la Coupe du monde au Qatar la plus chère de l’histoire, dix fois plus chère que l’édition précédente en Russie. Ce budget aurait été alloué à la construction (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Prêts verts : une rallonge de plus d'un milliard pour les collectivités locales
Le gouvernement alloue une nouvelle enveloppe pour "redynamiser" les centres-villes
Fin de la COP27 sur un accord, l'Union européenne "déçue"
Taxation des superprofits : le Sénat fait barrage aux amendements de la gauche et des centristes
Voici pourquoi les sites de rencontre en ligne ne désemplissent pas, malgré la hausse des prix des abonnements