La bourse ferme dans 6 h 19 min
  • CAC 40

    6 686,16
    -90,09 (-1,33 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 044,35
    -65,16 (-1,59 %)
     
  • Dow Jones

    35 135,94
    +236,60 (+0,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,1369
    +0,0076 (+0,67 %)
     
  • Gold future

    1 799,30
    +14,10 (+0,79 %)
     
  • BTC-EUR

    49 988,59
    -501,71 (-0,99 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 436,49
    +7,56 (+0,53 %)
     
  • Pétrole WTI

    68,31
    -1,64 (-2,34 %)
     
  • DAX

    15 066,53
    -214,33 (-1,40 %)
     
  • FTSE 100

    7 018,47
    -91,48 (-1,29 %)
     
  • Nasdaq

    15 782,83
    +291,18 (+1,88 %)
     
  • S&P 500

    4 655,27
    +60,65 (+1,32 %)
     
  • Nikkei 225

    27 821,76
    -462,16 (-1,63 %)
     
  • HANG SENG

    23 475,26
    -376,98 (-1,58 %)
     
  • GBP/USD

    1,3360
    +0,0048 (+0,36 %)
     

Le chiffre du jour. Des postes vacants à profusion en Espagne, le “pays du chômage”

·1 min de lecture

L’Espagne a le deuxième taux de chômage le plus élevé de l’Union européenne, mais dispose dans le même temps de centaines de milliers de postes vacants, déplore le quotidien conservateur El Mundo. Le manque de main-d’œuvre qualifiée en est la principale explication.

Le marché du travail espagnol cultive un paradoxe. D’un côté, ce pays de la péninsule Ibérique affiche le deuxième taux de chômage le plus élevé de l’Union européenne, soit 15,3 % de la population active (37,7 % chez les moins de 25 ans), juste derrière la Grèce (15,8 %), selon Eurostat. De l’autre, l’Espagne déplore près de 300 000 emplois vacants, à en croire le journal conservateur El Mundo.

“Les 300 000 postes vacants au pays du chômage”, se permet même de titrer le quotidien. Les journalistes César Urrutia et Guillermo del Palacio expliquent que ce chiffre représente “9,2 % des chômeurs déclarés et dépasse de loin, par exemple, les 210 000 personnes concernées par un Erte”, l’équivalent du chômage partiel de l’autre côté des Pyrénées.

À lire aussi: Emploi. Espagne : les secteurs qui recrutent

Ce vide concerne “des emplois qualifiés, des postes liés aux nouvelles technologies et aussi des activités spécifiques telles que la construction, la logistique ou le transport”, détaille El Mundo. D’après la Chambre de commerce, 78 % des entreprises du pays admettent avoir des difficultés à recruter du personnel en adéquation avec leurs besoins.

Bisbille gouvernementale

La crise du coronavirus a perturbé un marché du travail en pleine mutation. La numérisation dans les entreprises et le télétravail, accélérés par la pandémie, accompagnent “un nouveau cadre de travail

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles