Marchés français ouverture 2 h 44 min
  • Dow Jones

    32 196,66
    +466,36 (+1,47 %)
     
  • Nasdaq

    11 805,00
    +434,00 (+3,82 %)
     
  • Nikkei 225

    26 565,67
    +138,02 (+0,52 %)
     
  • EUR/USD

    1,0398
    -0,0018 (-0,18 %)
     
  • HANG SENG

    19 825,12
    -73,65 (-0,37 %)
     
  • BTC-EUR

    29 109,74
    +291,80 (+1,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    679,61
    -1,50 (-0,22 %)
     
  • S&P 500

    4 023,89
    +93,81 (+2,39 %)
     

Chiffre d'affaires au 31 mars 2022

VILMORIN & CIE
VILMORIN & CIE

Activité : belle performance des Semences de Grandes Cultures, malgré un contexte général défavorable qui pénalise les Semences Potagères

Actualité : point sur la situation en Ukraine et en Russie

Objectifs 2021-2022 : Vilmorin & Cie procède à une seconde révision de ses objectifs de fin d’exercice

Clos au 31 mars 2022, le chiffre d’affaires consolidé de Vilmorin & Cie à la fin du troisième trimestre 2021-2022, correspondant au revenu des activités ordinaires, s’élève à 1 158,4 millions d’euros, en progression de 4,8 % à données courantes et de 4,0 % à données comparables.

En millions d'euros

2020-2021

2021-2022

Variation
à données courantes

Variation
à données comparables

Chiffre d’affaires
à la fin du troisième trimestre

1 105,6

1 158,4

+4,8 %

+4,0 %

Semences Potagères

465,2

455,0

-2,2 %

-3,0 %

Semences de Grandes Cultures

591,9

660,3

+11,5 %

+10,8 %

Produits de Jardin et Holdings

48,4

43,1

-10,9 %

-10,6 %

Les informations financières consolidées sont établies en conformité avec le référentiel IFRS (International Financial Reporting Standards), tel qu’adopté dans l’Union européenne au 31 mars 2022.

Activité : belle performance des Semences de Grandes Cultures, malgré un contexte général défavorable qui pénalise les Semences Potagères

Branche Semences Potagères

Au cours du troisième trimestre, la branche Semences Potagères réalise un chiffre d’affaires de 203,7 millions d’euros, en recul de 4,0 % à données courantes et de 4,7 % à données comparables, sur une base de comparaison élevée – le troisième trimestre 2020-2021 avait été marqué par une importante croissance d’activité sur de nombreuses espèces stratégiques et sur l’ensemble des géographies.

Le trimestre qui s’achève se caractérise par un net ralentissement de l’activité en Semences Potagères, notamment sur le mois de mars, en raison d’un marché peu dynamique, dans un environnement économique et géopolitique très tendu. Avec en toile de fond le conflit russo-ukrainien, l’envolée des prix des matières premières agricoles et de la demande associée entraîne, dans certaines géographies, un report partiel des surfaces de cultures de plein champ vers les productions céréalières. Ce ralentissement est accentué par la faible valorisation du marché des produits maraîchers, notamment sur des espèces stratégiques ou de niche en Europe (carotte, chou-fleur, endive, oignon, cultures destinées à la transformation industrielle). À cela s’ajoutent une hausse sans précédent du prix des intrants agricoles, ainsi que des problèmes récurrents de disponibilité de main d’œuvre ou d’accès à l’eau.

Enfin, les comparables en Semences Potagères demeurent affectés par l’arrêt de l’activité de plants potagers au Japon, ainsi que celui des semences de grandes cultures de la Business Unit Hazera (Semences Potagères. Israël).

Faits marquants par zone géographique

Au-delà des conséquences directes du conflit russo-ukrainien, l’Europe reste confrontée à des disparités climatiques entre le nord du continent, où la douceur des températures favorise les plantations, et le sud, plus froid et humide – principalement sur la péninsule ibérique où les semis sont retardés.

Sur le continent américain, le niveau d’activité reste relativement stable. La sécheresse persistante sur la côte ouest des États-Unis ne permet pas de réaliser les plans de production initiaux mais une importante demande est observée sur plusieurs espèces (poivron, haricot, potiron et laitue).

Au Moyen-Orient et en Afrique, l’instabilité économique et politique est toujours de mise. Malgré la forte dévaluation de sa monnaie, la Turquie continue de se distinguer grâce à une demande importante à l’export et des commandes anticipées de semences destinées à prévenir tout risque de rupture d’approvisionnement.

En Asie-Océanie, l’Inde enregistre un taux de retours inhabituellement élevé, en raison d’une mousson tardive en 2021. En Australie, les inondations provoquent des retards de production et une réduction des surfaces cultivées. Enfin, les mesures très strictes de confinement décidées en Chine face à la reprise de l’épidémie de Covid-19 contraignent fortement l’activité sur ce marché.

Faits marquants par espèce

Dans un environnement contraint, la dynamique constatée sur plusieurs espèces stratégiques vient confirmer la performance de la génétique de Vilmorin & Cie. Qu’elle soit destinée au marché du frais ou à l’industrie, la tomate est ainsi plébiscitée sur l’ensemble du continent américain. Le poivron et le piment comptent également parmi les espèces en progression, notamment en Espagne, au Mexique et en Tunisie. Si les ventes de semences de carottes progressent en Turquie et en Chine, elles sont cependant en baisse ou reportées sur le continent européen, notamment en France.

Concernant les espèces locales, la courge kabocha, par exemple, est en forte progression en Corée du Sud, grâce à une hausse de la demande et une approche plus compétitive du marché. À l’inverse, une moindre demande pèse toujours sur les ventes de fenouil en Italie.

Au terme du troisième trimestre, le chiffre d’affaires de la branche Semences Potagères s’établit à 455,0 millions d’euros, en recul de 2,2 % à données courantes. Retraitée à données comparables, l’activité enregistre une baisse de 3,0 %, dont la moitié imputable à l’arrêt des activités de plants potagers au Japon et de semences de grandes cultures en Israël.

Branche Semences de Grandes Cultures

Au cours du troisième trimestre, la branche Semences de Grandes Cultures réalise un chiffre d’affaires de 361,6 millions d’euros, en hausse de 7,1 % à données courantes et comparables.

Faits marquants en Europe

Le conflit russo-ukrainien, qui affecte directement la principale zone de production de tournesol au monde et une importante zone de production de maïs en Europe, vient perturber l’activité à la fin du troisième trimestre 2021-2022. Les ventes de semences de ces deux espèces subissent ainsi les premiers effets de la réduction des surfaces agricoles en Ukraine – dont il est encore difficile d’évaluer l’ampleur –, ainsi que des difficultés logistiques pour acheminer les commandes, aussi bien en Ukraine qu’en Russie.

Cependant, à l’échelle du continent, la campagne maïs est très bien orientée, au terme d’un mois de mars particulièrement réussi. Le tournesol est en recul, mais quelques opportunités sont attendues en Europe de l’Ouest. Enfin, après une campagne d’automne très satisfaisante, la campagne de printemps en céréales connaît un bon début.

Malgré les bouleversements du conflit russo-ukrainien, Vilmorin & Cie démontre une nouvelle fois sa capacité de résilience : au 31 mars 2022, le chiffre d’affaires trimestriel des Semences de Grandes Cultures en Europe s’établit à 311,0 millions d’euros, en hausse de 2,2 % à données courantes et de 3,2 % à données comparables.

Faits marquants en Amérique du Sud

L’activité du troisième trimestre affiche une croissance à deux chiffres et s’établit à 45,7 millions d’euros au 31 mars 2022, soit une hausse de 62,7 % à données courantes et de 40,9 % à données comparables.

Au Brésil, la deuxième campagne de maïs (safrinha) s’achève sur une progression importante des ventes, permettant à Vilmorin & Cie d’accroître fortement ses positions commerciales dans le pays. De même, les ventes de semences de soja sont en hausse notable.

Au terme du troisième trimestre, le chiffre d’affaires de la branche Semences de Grandes Cultures s’établit à 660,3 millions d’euros, en hausse de 11,5 % à données courantes. Retraitée à données comparables, l’activité enregistre une progression de 10,8 %.

Faits marquants au sein des sociétés mises en équivalence

Sur le marché nord-américain, dès le début de l’exercice 2021-2022, la hausse du prix des intrants a contraint l’activité d’AgReliant, nombre d’agriculteurs nord-américains ayant décidé de différer leurs achats de semences. Finalement, ceux-ci se sont davantage orientés vers des semences de soja : pour la première fois depuis de nombreuses années, les surfaces consacrées à cette culture dépassent celles du maïs, avec un peu plus de 36 millions d’hectares. La contribution d’AgReliant est ainsi pénalisée par de moindres ventes en maïs et le niveau de marge inférieur sur le soja, ainsi que par le contexte inflationniste général.

Sur le marché africain, Seed Co enregistre une progression dynamique de l’activité sur l’ensemble des pays, à l’exception du Malawi et de sa base au Zimbabwe, en raison de modifications de certains programmes gouvernementaux.


Actualité : point sur la situation en Ukraine et en Russie

Vilmorin & Cie continue d’apporter son soutien à ses 110 salariés ukrainiens et leurs familles, avec lesquels un contact quotidien est maintenu. Plus d’une vingtaine de familles ont été accueillies dans des pays voisins avec l’aide des équipes locales.

En Ukraine, la Société tient à souligner la pleine mobilisation et l’engagement remarquable de ses équipes qui, malgré les nombreuses difficultés et risques encourus, mettent tout en œuvre pour assurer une continuité des activités. Les bombardements et les problématiques logistiques limitent fortement la capacité des clients agriculteurs et maraîchers à opérer : de ce fait, les surfaces agricoles sont en réduction, notamment en maïs et tournesol, selon une ampleur qu’il est encore difficile à évaluer et qui ne sera certainement pas compensée dans le reste de l’Europe.

En Russie, et comme rappelé dès le début du conflit, Vilmorin & Cie a maintenu les flux engagés pour la campagne en cours, considérant de sa responsabilité, en tant que quatrième semencier mondial, de ne pas compromettre outre mesure la production alimentaire mondiale. À date, les activités dans le pays se poursuivent presque normalement, malgré, là aussi, des contraintes logistiques dans l’acheminement des commandes de semences.

Objectifs 2021-2022 : Vilmorin & Cie procède à une seconde révision de ses objectifs de fin d’exercice

Les neuf premiers mois de l’exercice 2021-2022 s’achèvent par un repli du chiffre d’affaires en Semences Potagères (-3,0 %*) mais une progression significative de l’activité en Semences de Grandes Cultures (+10,8 %*), dans un contexte d’incertitudes persistantes liées au conflit russo-ukrainien et la poursuite de tensions inflationnistes généralisées. De plus, la contribution des sociétés mises en équivalence reste inférieure aux attentes.

Afin de tenir compte de l’ensemble de ces éléments, Vilmorin & Cie procède à une seconde révision de ses objectifs de fin d’exercice 2021-2022. Le chiffre d’affaires consolidé est attendu en croissance d’environ 5 %* (contre au moins 4 %* précédemment) par rapport à l’exercice 2020-2021, avec :

  • une croissance proche de 2 %* pour la branche Semences Potagères (contre une croissance proche de 3 %* précédemment) ;

  • une croissance comprise entre 7 et 8 %* pour la branche Semences de Grandes Cultures (contre une croissance d’au moins 6 %* précédemment).

L’objectif de taux de marge opérationnelle courante, tel qu’ajusté fin décembre 2021, est confirmé : il est d’au moins 7,5 % et intègre un effort de recherche similaire à celui de l’exercice précédent.

Enfin, Vilmorin & Cie revoie la contribution des sociétés mises en équivalence – principalement AgReliant (Amérique du Nord. Grandes Cultures), Seed Co (Afrique. Grandes Cultures) et AGT (Australie. Grandes Cultures)à un niveau ne dépassant pas 20 millions d’euros, en recul significatif par rapport aux précédentes estimations. Cette réévaluation est notamment liée aux perspectives défavorables sur le marché nord-américain.

* À données comparables.

Prochains rendez-vous

Pour toute information complémentaire



Lundi 1er août 2022(1)
Publication du chiffre d’affaires annuel 2021-2022



Mercredi 12 octobre 2022(1)
Publication des résultats annuels 2021-2022



Vendredi 9 décembre 2022
Assemblée Générale des Actionnaires



(1) Publication post-clôture de Bourse.

Dates fournies à titre indicatif et susceptibles de modifications.





Olivier FALUT
Directeur Financier



Édouard ROCHE
Directeur Communication Financière et Relations Investisseurs





Tél. : + 33 (0)4 73 63 40 08
e-mail : contact@diffusion.vilmorincie.com



www.vilmorincie.com

4e semencier mondial, Vilmorin & Cie crée des semences potagères et de grandes cultures à haute valeur ajoutée, contribuant à répondre aux enjeux alimentaires.

Semencier multi-espèces, Vilmorin & Cie met en marché, chaque année, environ 300 nouvelles variétés, pour répondre aux besoins de toutes les formes d’agriculture dans leur diversité et permettre aux agriculteurs de produire mieux et de produire plus.

Soutenue par son Actionnaire de référence Limagrain, coopérative agricole détenue par des agriculteurs français et groupe semencier international, la croissance de Vilmorin & Cie s’appuie sur la recherche et l’internationalisation, pour renforcer durablement ses positions concurrentielles, sur des marchés mondiaux résilients.

Guidée, depuis ses origines en 1743, par une vision long terme de son développement, Vilmorin & Cie inscrit sa performance dans le respect de trois valeurs fondatrices : le progrès, la persévérance et la coopération

Retrouvez la présentation commentée du chiffre d’affaires à la fin du troisième trimestre 2021-2022 sur le site www.vilmorincie.com, en page d’accueil.

Annexe 1 :

Chiffre d’affaires à la fin du troisième trimestre 2021-2022
et évolution par trimestre et par branche

En millions d'euros

2020-2021

2021-2022

Variation
à données courantes

Variation
à données comparables

Dont : Impact
devises

Effet périmètre

Premier trimestre

234,4

258,4

+10,3 %

+9,7 %

+1,3

0,0

Semences Potagères

104,8

101,4

-3,2 %

-3,8 %

+0,6

0,0

Semences
de Grandes Cultures

120,5

148,2

+23,0 %

+22,2 %

+0,8

0,0

Produits de Jardin
et Holdings

9,1

8,9

-2,3 %

-2,2 %

-0,0

0,0

Deuxième trimestre

291,4

308,8

+6,0 %

+4,2 %

+5,0

0,0

Semences Potagères

148,3

149,9

+1,1 %

-0,2 %

+1,9

0,0

Semences
de Grandes Cultures

133,7

150,5

+12,5 %

+10,0 %

+3,1

0,0

Produits de Jardin
et Holdings

9,4

8,4

-9,7 %

-9,4 %

-0,0

0,0

Troisième trimestre

579,8

591,2

+2,0 %

+1,7 %

+1,4

0,0

Semences Potagères

212,2

203,7

-4,0 %

-4,7 %

+1,5

0,0

Semences
de Grandes Cultures

337,7

361,6

+7,1 %

+7,1 %

+0,0

0,0

Produits de Jardin
et Holdings

30,0

25,8

-13,8 %

-13,5 %

-0,1

0,0

Chiffre d’affaires
à la fin du troisième trimestre

1 105,6

1 158,4

+4,8 %

+4,0 %

+7,8

0,0

Semences Potagères

465,2

455,0

-2,2 %

-3,0 %

+4,0

0,0

Semences
de Grandes Cultures

591,9

660,3

+11,5 %

+10,8 %

+3,9

0,0

Produits de Jardin
et Holdings

48,4

43,1

-10,9 %

-10,6 %

-0,1

0,0

Annexe 2 :

Glossaire

  • Données comparables
    Les données comparables sont les données reconstituées à périmètre et taux de change constants. Les données financières de 2020-2021 se voient donc appliquer le taux moyen de l’exercice 2021-2022, ainsi que d’éventuelles évolutions de périmètre, pour être comparables avec les données de l’exercice 2021-2022.

  • Données courantes
    Les données courantes sont les données aux taux de change historiques de la période et ne tenant pas compte d’effet périmètre.

Pièce jointe


Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles