La bourse ferme dans 3 h 11 min

CHIFFRE D’AFFAIRES ET RÉSULTATS SEMESTRIELS 2019-2020

VILMORIN & CIE

CHIFFRE D’AFFAIRES SEMESTRIEL AU 31 DÉCEMBRE 2019 : 490,8 MILLIONS D’EUROS, EN CROISSANCE DE 6,6 %*
      
RÉSULTAT NET SEMESTRIEL 2019-2020 : -63,4 MILLIONS D’EUROS

CONFIRMATION DES OBJECTIFS ANNUELS 2019-2020 

* À données courantes


En moyenne, le chiffre d’affaires du premier semestre ne représente globalement qu’environ un tiers des ventes annuelles de Vilmorin & Cie. Compte tenu de cette forte saisonnalité, les comptes consolidés du premier semestre affichent traditionnellement des résultats fortement négatifs.

En millions d'euros 2018-2019 2019-2020 Variation
à données courantes
Variation
à données comparables
Chiffre d’affaires
 Semences Potagères
 Semences de Grandes Cultures
 Produits de Jardin et Holdings
 

239,2
209,0
12,2
 

248,4
228,9
13,5
 

+3,9 %
+9,5 %
+10,3 %
 

+1,9 %
+2,5 %
+14,5 %
Chiffre d’affaires du premier semestre 460,4 490,8 +6,6 % +2,5 %
 

 
       
En millions d'euros 2018-2019 2019-2020 Variation
à données courantes
 
EBITDA 62,4 70,9 +8,5  
Résultat opérationnel -40,5 -46,7 -6,2  
Résultat mis en équivalence -7,9 -22,4 -14,5  
Résultat financier -19,4 -23,0 -3,6  
Impôts sur les résultats +28,2 +28,7 +0,5  
Résultat net
dont part du groupe
-39,6
-39,2
-63,4
-61,9
-23,8
-22,7
 

Les comptes semestriels consolidés 2019-2020, clos au 31 décembre 2019, ont été arrêtés par le Conseil d’Administration de Vilmorin & Cie dans sa réunion du 26 février 2020. Les Commissaires aux Comptes ont procédé à un examen limité de cette information financière semestrielle ; leurs conclusions ne comportent aucune réserve ni observation.

Les informations financières consolidées sont établies en conformité avec le référentiel IFRS (International Financial Reporting Standards), tel qu’adopté dans l’Union européenne au 31 décembre 2019. Elles prennent en compte l’application d’IAS 29 relative au traitement de l’hyperinflation, appliquée aux activités en Argentine et également par Seed Co1 pour ses activités au Zimbabwe.
De plus, les principes et méthodes comptables adoptés dans les comptes consolidés semestriels résumés au 31 décembre 2019 ont évolué par rapport au 30 juin 2019 pour tenir compte de la première application de la norme IFRS 16, dont les impacts sont présentés de manière détaillée en annexe 6, ainsi que de la première application d’IFRIC 23, qui n’a pas d’impact sur les états financiers de Vilmorin & Cie.

Aucun autre changement de méthode comptable ou d’estimation ayant un impact sur les comptes consolidés de Vilmorin & Cie n’a été pratiqué par Vilmorin & Cie au cours du semestre.


CHIFFRE D’AFFAIRES SEMESTRIEL EN PROGRESSION SIGNIFICATIVE (+6,6 % À DONNÉES COURANTES), PARFAITEMENT EN LIGNE AVEC LES OBJECTIFS ANNUELS

Le chiffre d’affaires consolidé de Vilmorin & Cie du premier semestre 2019-2020, clos au 31 décembre 2019, s’élève à 490,8 millions d’euros, en progression de 6,6 % à données courantes et de 2,5 % à données comparables.


Branche Semences Potagères : une activité en croissance mesurée au deuxième trimestre

Au cours du deuxième trimestre, la branche Semences Potagères réalise un chiffre d’affaires de 139,8 millions d’euros, en croissance de 3 % à données courantes et de 1,2 % à données comparables.
L’ensemble des zones géographiques affichent une croissance d’activité, à l’exception de l’Asie, affectée en particulier par des retards de commandes en carotte en Chine. Dans la continuité du premier trimestre, la progression du chiffre d’affaires est particulièrement dynamique en Amérique du Nord - aussi bien aux États-Unis qu’au Mexique - en Amérique du Sud ainsi qu’au Moyen-Orient, notamment en Turquie.
En termes d’espèces, la tomate, l’oignon, le poivron et la carotte enregistrent les meilleures performances, traduisant la qualité du portefeuille produits de Vilmorin & Cie.
Enfin, il convient de souligner que la progression des ventes enregistrée au cours du trimestre concerne les trois Business Units - HM.CLAUSE, Hazera et Vilmorin-Mikado, qui permettent à Vilmorin & Cie de couvrir efficacement des marchés potagères très fragmentés.

En conséquence, le chiffre d’affaires de la branche Semences Potagères s’établit pour le premier semestre à 248,4 millions d’euros, en croissance de 3,9 %. Retraité à données comparables, il progresse de 1,9 %.
Cette réalisation permet à Vilmorin & Cie de confirmer sa position de n°1 mondial des semences potagères.

Au terme d’un premier semestre qui représente, en moyenne sur les derniers exercices, moins de 40 % des ventes annuelles, Vilmorin & Cie confirme son objectif de croissance de chiffre d’affaires pour cette activité pour l’exercice 2019-2020, soit une progression de 3 % à données comparables par rapport à 2018-2019.


Branche Semences de Grandes Cultures : une activité portée par la bonne dynamique des activités sud-américaines

Au cours du second trimestre, les Semences de Grandes Cultures affichent un chiffre d’affaires quasiment stable à données courantes (+0,2 %) et en retrait de 2,6 % à données comparables.

     En Europe, Vilmorin & Cie enregistre un recul d’activité au cours du deuxième trimestre, provenant essentiellement d’un décalage des ventes de semences de maïs en comparaison au 31 décembre 2018. Après un premier trimestre qui avait affiché une croissance significative du chiffre d’affaires, ce ralentissement ne remet toutefois pas en cause les perspectives pour la campagne commerciale 2020 : les carnets de commandes sont en effet bien orientés et en progression par rapport à l’an dernier, alors que les surfaces cultivées en maïs devraient légèrement augmenter. Quant aux carnets de commandes pour la campagne de semences de tournesol, ils sont de bonne tenue, dans un contexte de baisse attendue des surfaces consacrées à cette espèce.
     De plus, Vilmorin & Cie a enregistré de nouveau cette année une excellente campagne de semences de colza, avec une progression très soutenue des ventes. Cette performance est d’autant plus remarquable qu’elle intervient dans un contexte de forte baisse des surfaces consacrées à cette culture. Vilmorin & Cie a en conséquence gagné des parts de marché de manière importante et se positionne aujourd’hui comme un leader européen sur cette espèce.
     Quant à la première partie de la campagne de semences de céréales à paille (blé, orge), elle enregistre un retrait des ventes, dans un contexte de légère diminution des surfaces cultivées. De même, les ventes de semences de fourragères, qui complètent l’offre commerciale en Europe, sont en recul, en particulier en Allemagne et aux Pays-Bas.

     En Amérique du Sud, le chiffre d’affaires est en forte croissance à fin décembre, concrétisant le renforcement de la présence commerciale de Vilmorin & Cie sur ce continent au potentiel particulièrement important.
     Au Brésil, les ventes de la première campagne en maïs (safra) sont en retrait par rapport à l’an passé, alors que la seconde campagne (safrinha) connaît un démarrage prometteur, dans un environnement de marchés plus favorables cette année. Quant aux ventes de semences de soja, elles affichent une très forte croissance ; Vilmorin & Cie continue ainsi de renforcer ses positions sur cette espèce majeure en Amérique du Sud.
Enfin, en Argentine, le chiffre d’affaires enregistre une progression notable. L’intégration de la société Sursem, acquise en décembre 2018, est désormais finalisée et contribue de manière significative à la hausse des ventes dans le pays.

Sur les autres zones de développement, l’activité sud-africaine est en léger recul, alors qu’en Asie, les ventes sont en progression soutenue, grâce à une très belle performance sur le marché indien.

 

En conséquence, le chiffre d’affaires de la branche Semences de Grandes Cultures s’élève pour le premier semestre à 228,9 millions d’euros, en progression de 9,5 % à données courantes et de 2,5 % à données comparables par rapport au premier semestre 2018-2019.

Sur ces bases, Vilmorin & Cie confirme l’objectif de progression de son chiffre d’affaires Semences de Grandes Cultures pour l’exercice 2019-2020, soit une croissance de 2 % à données comparables par rapport à l’exercice précédent.

Par ailleurs, concernant les sociétés mises en équivalence :

  • Sur le marché nord-américain, en comparaison à une campagne qui avait démarré de manière précoce l’an dernier, le début de la campagne commerciale de semences de maïs et de soja est en retrait. Toutefois les carnets de commandes en maïs sont actuellement en progression par rapport à l’année dernière, dans un contexte de quasi-stabilité attendue des surfaces de maïs.
  • Sur le marché africain, l’activité de Seed Co1 est affectée, au Zimbabwe, par un important effet monétaire, conséquence directe de l’introduction du dollar RTGS dans le pays, tandis que, sur les autres marchés africains, la société affiche une croissance soutenue de ses ventes2.


DES RÉSULTATS SEMESTRIELS EN RETRAIT, EN DÉPIT DE LA BELLE CROISSANCE DE LA MARGE COMMERCIALE

Après prise en compte des coûts de destruction et de dépréciation des stocks, la marge sur coûts des ventes s’établit à 255,3 millions d’euros et représente 52 % du chiffre d’affaires total, en forte augmentation de 2,3 points à données comparables par rapport au premier semestre de l’exercice précédent ; elle bénéficie principalement, sur ce semestre, de la hausse des marges en Semences de Grandes Cultures.

Les charges opérationnelles nettes s’établissent à 302 millions d’euros, en augmentation de 28,5 millions d’euros à données courantes par rapport au premier semestre de l’exercice 2018-2019. Il convient toutefois de noter que le premier semestre de l’exercice précédent intégrait un produit exceptionnel, lié à la scission partielle de Biogemma, société de recherche en biotechnologies dont Vilmorin & Cie est depuis seul actionnaire.

1 À l’issue du premier semestre (au 30 septembre 2019).
2 Cf. “Seed Co International Limited Abridged Group unaudited results for the half year ended 30 September 2019” disponible sur le site www.seedcogroup.com

En conséquence, le résultat opérationnel semestriel fait apparaître une perte de 46,7 millions d’euros au 31 décembre 2019, en augmentation de 6,2 millions d’euros par rapport au premier semestre 2018-2019 ; la marge opérationnelle, traditionnellement négative à l’issue du premier semestre, s’établit à -9,5 %, contre -8,8 % au 31 décembre 2018.

     La contribution en résultat des sociétés mises en équivalence, comprenant notamment AgReliant (Amérique du Nord. Grandes Cultures) et Seed Co (Afrique. Grandes Cultures), s’établit à la fin du premier semestre 2019-2020 à -22,4 millions d’euros, contre -7,9 millions d’euros au premier semestre de l’exercice précédent qui prenait en compte un profit de revalorisation d’un montant de 11 millions d’euros, lié à la réorganisation financière et juridique des activités internationales de la société Seed Co.

Le résultat financier affiche une charge nette de 23 millions d’euros contre 19,4 millions d’euros au 31 décembre 2018. Il enregistre en particulier cette année une hausse du coût du financement de 5,8 millions d’euros, liée à l’augmentation de l’endettement moyen et à la comptabilisation de charges d’intérêts sur obligations locatives, compte tenu de l’application d’IFRS 16, à hauteur de 1,6 million d’euros. Il intègre en outre une perte de change en amélioration, à -4,5 millions d’euros contre -6,7 millions d’euros l’exercice précédent.

     L’impôt sur les résultats fait ressortir au 31 décembre 2019 un produit d’impôt pour un montant net de 28,7 millions d’euros, en quasi-stabilité par rapport à l’an passé.

     Ainsi, le résultat net semestriel affiche une perte à hauteur de 63,4 millions d’euros, dont une perte – part du groupe de 61,9 millions d’euros, en accroissement de 23,8 millions d’euros par rapport au premier semestre de l’exercice 2018-2019, qui avait été impacté par plusieurs éléments non récurrents positifs pour un montant équivalent au repli du résultat net constaté au 31 décembre 2019.

     À fin décembre 2019, la structure bilancielle est naturellement fortement influencée par la saisonnalité du cycle annuel d’activité.
     Net de la trésorerie et équivalents de trésorerie (207,9 millions d’euros), l’endettement financier s’élève à 1 261,5 millions d’euros, dont une part non courante de 1 097,2 millions d’euros.
     Les capitaux propres - part du groupe s’établissent à 1 130,2 millions d’euros et les intérêts minoritaires à 86,5 millions d’euros.


ACTUALITÉS :

Gouvernance

Rappelons que, pour succéder à Philippe AYMARD en tant que Président Directeur Général, le Conseil d’Administration, qui s’est réuni à l’issue de l’Assemblée Générale du 6 décembre 2019, a désigné aux mêmes fonctions Sébastien VIDAL, Administrateur de Vilmorin & Cie depuis 20161,2et a par ailleurs confirmé le mandat de Daniel JACQUEMOND en tant que Directeur Général Délégué.
En outre, l’Assemblée Générale a nommé Marie-Yvonne CHARLEMAGNE en tant qu’Administratrice Indépendante1 en remplacement de Miriam MAES dont le mandat venait à échéance et qui, en accord avec le Conseil d’Administration, n’en sollicitait pas le renouvellement.

Le Conseil d’Administration du 26 février 2020 a en outre coopté Philippe BLATEYRON en qualité d’Administrateur de Vilmorin & Cie. Agriculteur, Philippe BLATEYRON est Administrateur de Limagrain depuis 2009 ; il en est Vice-Président depuis janvier 2020 et a exercé plusieurs mandats au sein des différentes branches du Groupe, notamment au sein de l’activité Semences Potagères.


Vilmorin & Cie poursuit ses avancées dans le développement de traits OGM de maïs résistants aux insectes

Dédiée au développement de traits propriétaires de maïs OGM, Genective, co-entreprise à 50/50 avec le semencier allemand KWS, a récemment annoncé la conclusion d’un partenariat avec AgBiome, société américaine leader en technologie microbienne pour la protection des plantes. Au travers de ce partenariat, Genective aura accès à tous les gènes de résistance aux insectes identifiés par AgBiome.
Ce programme pluri-annuel confère à Genective d’importantes capacités pour découvrir de nouveaux modes d’actions afin de lutter contre les principaux ravageurs du maïs, en alternative aux produits de traitement agrochimiques.
S’appuyant sur ces travaux, Vilmorin & Cie ambitionne ainsi de proposer, à terme, une gamme propriétaire de variétés de semences de maïs génétiquement modifiées, lui permettant de se positionner parmi les quelques acteurs mondiaux pourvoyeurs de ces technologies.
      


Vilmorin & Cie conclut un accord de financement long terme dédié à la recherche avec la Banque européenne d’investissement
      
Vilmorin & Cie annonce la conclusion d’un accord de financement long terme avec la Banque européenne d’investissement (BEI). Conclu à des conditions très favorables, ce financement, d’un montant total de 170 millions d’euros, comporte deux tranches de maturité, à 5 ans et 7 ans. Il sera consacré aux projets de R&D de Vilmorin & Cie, traduisant ainsi le soutien d’une institution européenne de tout premier plan à la stratégie de la société en matière de recherche sur la semence, premier maillon de la chaîne alimentaire.

Dans la continuité du refinancement de son crédit bancaire syndiqué à hauteur de 300 millions d’euros en mai 2019 et du placement privé « Schuldschein » de 250 millions d’euros réalisé avec succès en juin 2019, Vilmorin & Cie confirme sa capacité à diversifier et à flexibiliser ses ressources financières.


Vilmorin & Cie et Seed Co intensifient leur collaboration en Afrique, avec la création d’une joint-venture dédiée au maïs au Ghana
      
Vilmorin & Cie annonce la création, en partenariat avec Seed Co, d’une joint-venture dédiée prioritairement aux semences de maïs localisée au Ghana. Établie opérationnellement entre Vilmorin & Cie et Seed Co International, elle est détenue à parité par les deux sociétés. Cette nouvelle structure permettra d’adresser spécifiquement le marché d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique Centrale.
La création de cette entité s’appuie sur les complémentarités entre Vilmorin & Cie et Seed Co, premier semencier africain, et marque l’intensification de la collaboration entre les deux sociétés. Rappelons que Vilmorin & Cie est l’actionnaire de référence de Seed Co1.3

Vilmorin & Cie franchit ainsi une nouvelle étape dans le déploiement de ses activités en Afrique et confirme sa volonté d’accélérer significativement son expansion sur ce continent promis à un développement considérable.


PERSPECTIVES 2019-2020 : CONFIRMATION DES OBJECTIFS DE CROISSANCE D’ACTIVITÉ DE 2 % À 3 % À DONNÉES COMPARABLES ET D’UN TAUX DE MARGE OPÉRATIONNELLE COURANTE D’AU MOINS 8 %

Au regard des résultats du premier semestre, tels que commentés précédemment et sur la base des informations disponibles à ce jour, Vilmorin & Cie confirme ses objectifs en termes de chiffre d’affaires et de marge opérationnelle courante pour l’exercice 2019-2020.

Ceux-ci correspondent à une progression du chiffre d’affaires consolidé de 2 % à 3 % à données comparables, et à un taux de marge opérationnelle courante d’au moins 8 %, intégrant un effort de recherche qui devrait être supérieur à 255 millions d’euros.

Vilmorin & Cie vise enfin une contribution des sociétés mises en équivalence – principalement AgReliant (Amérique du Nord. Grandes Cultures), Seed Co (Afrique. Grandes Cultures) et AGT (Australie. Grandes Cultures) d’au moins 20 millions d’euros.

Sur le second semestre, l’atteinte de ces objectifs restera toutefois pour partie dépendante :

  • pour les Semences Potagères, de la capacité à poursuivre, sur la période la plus importante de l’exercice, le renforcement des positions commerciales ainsi que la consolidation des marges ;
  • pour les Semences de Grandes Cultures, de l’évolution définitive des surfaces et des prix des productions agricoles, ainsi que de la concrétisation de la bonne orientation des carnets de commandes, dans un contexte de pression sur les marges en Europe, liée à l’évolution des coûts d’approvisionnement ;
  • et plus globalement de l’impact de l’évolution de la situation sanitaire mondiale sur l’environnement économique.


Retrouvez la présentation du chiffre d’affaires et des résultats semestriels sur le site www.vilmorincie.com, en page d’accueil.


PROCHAINS RENDEZ-VOUS

Jeudi 5 mars 2020 : Dépôt à l’AMF de l’actualisation du document d’enregistrement universel 2018-2019
Jeudi 23 avril 2020(1) : Publication du chiffre d’affaires à la fin du 3e trimestre 2019-2020
Lundi 3 août 2020(1) : Publication du chiffre d’affaires annuel 2019-2020
Mercredi 14 octobre 2020(1) : Publication des résultats annuels 2019-2020
Vendredi 11 décembre 2020 : Assemblée Générale des Actionnaires à Paris

Dates fournies à titre indicatif et susceptibles de modifications.
(1) Publication post-clôture de Bourse.


POUR TOUTE INFORMATION COMPLÉMENTAIRE 

Vincent SUPIOT
Directeur Financier
vincent.supiot@vilmorincie.com

Valérie MONSÉRAT
Directrice Communication Financière et Relations Investisseurs
valerie.monserat@vilmorincie.com

Tél. + 33 (0)4 73 63 44 85
www.vilmorincie.com

4e semencier mondial, Vilmorin & Cie crée des semences potagères et de grandes cultures à haute valeur ajoutée, contribuant à répondre aux enjeux alimentaires.

Soutenue par son actionnaire de référence Limagrain, coopérative agricole détenue par des agriculteurs français et groupe semencier international, la croissance de Vilmorin & Cie s’appuie sur un investissement soutenu et continu en recherche et une stratégie d’internationalisation affirmée, pour renforcer durablement ses positions concurrentielles sur des marchés mondiaux porteurs.

Guidée par une vision long terme de son développement, Vilmorin & Cie inscrit sa performance dans le respect de trois valeurs fondatrices : le progrès, qui se situe au cœur de ses convictions et de sa mission, la persévérance, inhérente aux métiers d’agriculteur et de semencier, et la coopération, aussi bien au niveau scientifique, industriel que commercial.


ANNEXE 1 :

CHIFFRE D’AFFAIRES DU PREMIER SEMESTRE 2019-2020
ET ÉVOLUTION PAR TRIMESTRE ET PAR BRANCHE

En millions d'euros 2018-2019 2019-2020 Variation
à données courantes
Variation
à données comparables
Dont :  Impact
   devises
Effet périmètre
Premier trimestre 207,5 231,9 +11,8 % +5,2 % +1,8 +11,2
Semences Potagères 103,4 108,6 +5,0 % +2,8 % +2,2 0,0
Semences
de Grandes Cultures
96,5 116,1 +20,3 % +7,9 % -0,4 +11,6
Produits de Jardin
et Holdings
7,6 7,3 -4,9 % +0,1 % 0,0 -0,4
Deuxième trimestre 252,9 258,9 +2,3 % +0,2 % +1,8 +3,7
Semences Potagères 135,8 139,8 +3,0 % +1,2 % +2,4 0,0
Semences
de Grandes Cultures
112,6 112,8 +0,2 % -2,6 % -0,6 +3,8
Produits de Jardin
et Holdings
4,6 6,2 +35,6 % +37,7 % 0,0 -0,1
Premier semestre 460,4 490,8 +6,6 % +2,5 % +3,6 +14,9
Semences Potagères 239,2 248,4 +3,9 % +1,9 % +4,6 0,0
Semences
de Grandes Cultures
209,0 228,9 +9,5 % +2,5 % -1,0 +15,4
Produits de Jardin
et Holdings
12,2 13,5 +10,3 % +14,5 % 0,0 -0,5



ANNEXE 2 :

COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ AU 31 DÉCEMBRE 2019

En millions d'euros 31.12.19 31.12.18
Retraité (1) Publié
■  Revenus des activités ordinaires 490,8 460,4 460,4
Coût des ventes - 235,5 - 227,4 - 227,4
Frais marketing et commerciaux - 100,4 - 93,8 - 93,8
Frais de recherche et développement - 107,8 - 96,0 - 96,0
Frais généraux et administratifs - 97,3 - 92,9 - 92,9
Autres produits et charges opérationnels 3,5 10,5 9,2
■  Résultat opérationnel - 46,7 - 39,2 - 40,5
Quote-part dans les résultats des entreprises
 mises en équivalence
- 22,4 - 7,9 - 7,9
Coût du financement - 16,9 - 12,7 - 12,7
Autres produits et charges financiers - 6,1 - 8,3 - 6,7
Impôts sur les résultats 28,7 28,3 28,2
■  Résultat des activités poursuivies - 63,4 - 39,8 - 39,6
■  Résultat des activités abandonnées - - -
■  Résultat de la période - 63,4 - 39,8 - 39,6
> Dont attribuable aux propriétaires de la société - 61,9 - 39,4 - 39,2
> Dont attribuable aux participations ne donnant pas le contrôle - 1,5 - 0,4 - 0,4
       
Résultat des activités poursuivies par action
- attribuable aux propriétaires de la société
- 2,70 - 1,89 - 1,88
Résultat des activités abandonnées par action
- attribuable aux propriétaires de la société
- - -
Résultat de la période par action
- attribuable aux propriétaires de la société
- 2,70 - 1,89 - 1,88
       
Résultat dilué des activités poursuivies par action
- attribuable aux propriétaires de la société
- 2,62 - 1,83 - 1,82
Résultat dilué des activités abandonnées par action
- attribuable aux propriétaires de la société
- - -
Résultat dilué de la période par action
- attribuable aux propriétaires de la société
- 2,62 - 1,83 - 1,82

(1) Concerne l’application de la norme IFRS 16.


ANNEXE 3 :

ÉTAT DU RÉSULTAT GLOBAL

En millions d'euros 31.12.19 31.12.18
Retraité (1) Publié
Résultat de la période - 63,4 - 39,8 - 39,6
Variation des écarts de conversion - 7,8 - 4,9 - 4,9
Variation de juste valeur des actifs disponibles à la vente - - -
Variation de juste valeur des instruments financiers - - 0,7 - 0,7
Changement de méthode - - -
Effet d’impôt - 0,2 0,2
Eléments recyclables en résultat - 7,8 - 5,4 - 5,4
Pertes et gains actuariels - 3,9 3,2 3,2
Effet impôt 0,8 - 0,6 - 0,6
Eléments non recyclables en résultat - 3,1 2,6 2,6
Autres éléments du résultat global de la période net d’impôt - 10,9 - 2,8 - 2,8
Résultat global de la période - 74,3 - 42,6 - 42,4
> Dont attribuables aux propriétaires de la société - 72,7 - 41,1 - 40,9
> Dont attribuables aux participations ne donnant pas le contrôle - 1,6 - 1,5 - 1,5

(1) Concerne l’application de la norme IFRS 16.


ANNEXE 4 :
ÉTAT DE LA SITUATION FINANCIÈRE

Actif

En millions d'euros 31.12.19 30.06.19
Retraité (1) Publié
Goodwill 439,7 434,8 434,8
Autres immobilisations incorporelles 733,2 739,5 739,5
Immobilisations corporelles 290,7 292,4 292,8
Droits d'utilisation des actifs loués 71,1 68,7  
Actifs financiers 29,9 29,9 29,9
Participations mises en équivalence 321,2 349,1 349,1
Impôts différés 26,1 25,0 23,8
■  Total des actifs non courants 1 911,9 1 939,4 1 869,9
Stocks 732,6 533,7 533,7
Clients et autres débiteurs 510,9 526,7 526,7
Trésorerie et équivalents de trésorerie 207,9 248,7 248,7
Actifs détenus en vue de la vente 7,8 - -
■  Total des actifs courants 1 459,2 1 309,1 1 309,1
Total de l’actif 3 371,1 3 248,5 3 179,0

(1) Concerne l’application de la norme IFRS 16.


Passif

En millions d'euros 31.12.19 30.06.19
Retraité (1) Publié
Capital social 349,5 349,5 349,5
Réserves et résultats 780,7 883,8 886,4
■   Capitaux propres attribuables aux
  propriétaires de la société
1 130,2 1 233,3 1 235,9
■   Capitaux propres attribuables aux participations ne donnant pas le contrôle 86,5 87,9 88,0
■  Capitaux propres de l'ensemble consolidé 1 216,7 1 321,2 1 323,9
Provisions pour avantages au personnel 66,4 61,7 61,7
Dettes financières non courantes 1 097,2 964,0 964,4
Obligations locatives non courantes 49,0 52,1  
Impôts différés 79,2 99,3 99,1
■  Total des passifs non courants 1 291,8 1 177,1 1 125,2
Autres provisions 11,6 15,2 15,2
Fournisseurs et autres créditeurs 418,1 489,4 489,4
Produits différés 29,9 29,0 29,0
Dettes financières courantes 372,2 196,2 196,3
Obligations locatives courantes 25,2 20,4  
Passifs directement liés au groupe d'actifs détenus en vue de la vente 5,6 - -
■  Total des passifs courants 862,6 750,2 729,9
Total du passif 3 371,1 3 248,5 3 179,0

(1) Concerne l’application de la norme IFRS 16.


ANNEXE 5 :

VARIATION DES CAPITAUX PROPRES CONSOLIDÉS

En millions d'euros Attribuables aux propriétaires de la société Participa- tions ne donnant pas le contrôle Total
Capital Primes Résultat et autres réserves Réserves de conversion Total
01.07.18 publié 317,7 332,4 596,7 - 51,8 1 195,0 109,7 1 304,7
Impacts application IFRS16 - - - 2,9 0,1 - 2,7 - 0,1 - 2,8
01.07.18 retraité 317,7 332,4 593,8 - 51,7 1 192,2 109,6 1 301,8
Autres éléments du résultat global net d’impôt - - - 4,2 - 19,0 - 23,2 - 1,4 - 24,6
Résultat net - - 74,0 - 74,0 4,0 78,0
Résultat global de l'exercice - - 69,8 - 19,0 50,8 2,6 53,4
Variation des titres auto-détenus - - 0,1 - 0,1 - 0,1
Dividendes versés - - - 28,0 - - 28,0 - 2,6 - 30,6
Variations de périmètre - - - 1,1 - - 1,1 - - 1,1
Effet des engagements d'achat de titres - - - - - - -
Variation de capital de la société mère 31,8 - 31,8 - - - - -
Variation de capital des filiales - - - 4,4 - - 4,4 0,1 - 4,3
Variation des parts d’intérêts - - 5,2 8,4 13,6 - 21,9 - 8,3
Obligations remboursables en
actions
- - - - - - -
Impact des ajustements en monnaie hyperinflationniste - - 11,2 - 11,2 0,1 11,3
Reclassements - - - 3,5 3,5 - - -
Autres - - - 1,1 - - 1,1 - - 1,1
30.06.19 retraité 349,5 300,6 642,0 - 58,8 1 233,3 87,9 1 321,2
Autres éléments du résultat global net d’impôt - - - 3,0 - 7,8 - 10,8 - 0,1 - 10,9
Résultat net - - - 61,9 - - 61,9 - 1,5 - 63,4
Résultat global de la période - - - 64,9 - 7,8 - 72,7 - 1,6 - 74,3
Variation des titres auto-détenus - - - 0,1 - - 0,1 - - 0,1
Dividendes versés - - - 31,1 - - 31,1 - 0,5 - 31,6
Variation de périmètre - - - - - - -
Effet des engagements d'achat de titres - - - - - - -
Variation de capital de la société mère - - - - - - -
Variation de capital des filiales - - - 2,6 - - 2,6 0,7 - 1,9
Variation des parts d’intérêts - - - 0,6 - - 0,6 - - 0,6
Obligations remboursables en
actions
- - - - - - -
Retraitement hyperinflation - - 4,3 - 4,3 - 4,3
Reclassements - - 0,7 - 0,7 - - -
Autres - - - 0,3 - - 0,3 - - 0,3
31.12.19 349,5 300,6 547,4 - 67,3 1 130,2 86,5 1 216,7


ANNEXE 6 :

IMPACTS DE LA NORME IFRS 16 SUR LES COMPTES CONSOLIDÉS
AU 31 DÉCEMBRE 2019

Compte de résultat

En  M€ S1 2019/2020 hors IFRS 16 Impact
IFRS 16
S1 2019/2020 intégrant IFRS 16
Revenu des activités ordinaires 490,8   490,8
Annulation de loyers   12,8 12,8
EBITDA 58,1 12,8 70,9
Amortissements des contrats de location   -10,9 -10,9
Résultat opérationnel -48,6 1,9 -46,7
Quote part dans les sociétés MEE -22,4   -22,4
Coût du financement -16,9   -16,9
Charges d'intérêts relatives à des contrats de locations   -1,6 -1,6
Autres produits et charges financiers -4,5   -4,5
Impôts sur les résultats 28,8 -0,1  28,7
Résultat de la période -63,6 0,2 -63,4

Bilan

En  M€ S1 2019/2020 hors IFRS 16 Impact
IFRS 16
S1 2019/2020 intégrant IFRS 16
Immobilisations incorporelles 1 172,9   1 172,9
Immobilisations corporelles 291,4 -0,7 290,7
Droits d'utilisation des actifs loués   71,1 71,1
Actifs financiers 351,1   351,1
Impôts différés 25,2 0,9 26,1
Actifs courants 1 251,3   1 251,3
Trésorerie et équivalents de trésorerie 207,9   207,9
TOTAL ACTIF 3 299,8 71,3 3 371,1
       
Capitaux propres consolidés 1 219,2 -2,5 1 216,7
Dettes financières 1 469,8 -0,4 1 469,4
Obligations locatives   74,2 74,2
Autres passifs 610,8   610,8
TOTAL PASSIF 3 299,8 71,3 3 371,1



ANNEXE 7 :      

GLOSSAIRE

Données comparables

Les données comparables sont les données reconstituées à périmètre et taux de change constants. Les données financières de 2018-2019 se voient donc appliquer le taux moyen de l’exercice 2019-2020, ainsi que d’éventuelles évolutions de périmètre, pour être comparables avec les données de l’exercice 2019-2020.

L’évolution du périmètre de consolidation provient de l’acquisition des sociétés Sursem et Geneze (Amérique du Sud. Grandes Cultures) finalisée en décembre 2018 ainsi que de la cession de la société Van Den Berg (Pays-Bas. Produits de Jardin) réalisée en juin 2019.

Données courantes
Les données courantes sont les données aux taux de change historiques de la période et ne tenant pas compte d’effet périmètre.

EBITDA
L’EBITDA est défini comme le résultat opérationnel auquel s’ajoutent les dotations aux amortissements et pertes de valeur.

Endettement financier 
L’endettement financier correspond aux dettes financières moins la trésorerie et équivalents de trésorerie.

Effort de recherche
L’effort de recherche correspond à la dépense de recherche brute avant immobilisation des frais de recherche et crédit d’impôt recherche.

Marge opérationnelle courante
La marge opérationnelle courante est définie comme la marge opérationnelle comptable, retraitée des impairments et des coûts de restructuration.



1 Au 31 décembre 2019, Vilmorin & Cie détient 29,4 % du capital de Seed Co Limited et 31 % du capital de Seed Co International.

1 Cf. communiqué de presse Vilmorin & Cie du 9 décembre 2019.

1 Au 31 décembre 2019, Vilmorin & Cie détient 29,4 % du capital de Seed Co Limited et 31 % du capital de Seed Co International.



Pièce jointe