Marchés français ouverture 5 h 36 min
  • Dow Jones

    34 393,75
    -85,85 (-0,25 %)
     
  • Nasdaq

    14 174,14
    +104,72 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 401,40
    +239,60 (+0,82 %)
     
  • EUR/USD

    1,2126
    +0,0003 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    0,00 (0,00 %)
     
  • BTC-EUR

    33 242,84
    +824,20 (+2,54 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 008,09
    +39,25 (+4,05 %)
     
  • S&P 500

    4 255,15
    +7,71 (+0,18 %)
     

Chez Follow, les influenceurs sont gérés comme les artistes de "Dix pour cent"

·2 min de lecture

Cette entreprise, créée par quatre copains d'enfance, gère aujourd'hui la carrière des plus gros influenceurs français, à la façon des agents d'artiste de la série Dix pour Cent. Visite guidée.

Ils s’appellent Paola Locatelli, Sundy Jules, Mayadorable, Style Tonic, Sulivan Gwed…. Si vous faites partie de la Gen Z (génération Z, née entre 1995 et 2010) et que vous n’avez jamais entendu parler d’eux, vous avez probablement grandi dans une cabane en forêt sans connexion Internet. Si vous êtes né avant, vous ouvrez sans doute des yeux ronds. Car ces adolescents, devenus pour certains de jeunes adultes, sont les stars des réseaux sociaux. Chacun, chacune entretient une relation de connivence avec sa "communauté", des centaines de milliers de followers sur , Instagram ou Tiktok. Tous font partie de l’écurie Follow. Une agence d’influenceurs qui, à l’instar de l’agence d’acteurs de la série Dix pour cent, accompagne les meilleurs talents français des réseaux sociaux.

Lire aussi

Au fond d’une courette pavée, rue Saulnier, dans le quartier du Sentier, le Dix pour cent des influenceurs reçoit ses stars 2.0 dans un salon bleu aux éclairages tamisés et aux miroirs design. Au premier étage, un studio d’enregistrement a été entièrement équipé pour produire des contenus audiovisuels. Une liane blonde au look soigneusement étudié passe une tête et sourit gracieusement. On nous présente Anya, talent manager en chef.

Retour en 2017. Quatre copains de lycée, Ruben, Rubben (avec deux B, précise le premier), Nathan et Samuel, décident de s’associer. Ils ont tous le même âge, 25 ans à l’époque, pas d’argent ni de diplômes. Ils s’installent avec deux ordinateurs "dans un 13 mètres carrés", armés principalement d’une conviction: la nécessité d’encadrer l’activité naissante des influenceurs, un monde alors totalement méconnu. "Certains avaient 11, 12, 13 ans. Nous étions surpris par le jeune âge, se souvient Ruben Cohen, le directeur général. Et il n’y avait aucun cadre". Cinq ans plus tard, la petite agence a bien progressé: elle a réalisé 8 millions de chiffre d'affaires en 2020 et espère faire le double d'ici à la fin de l'année.

Les influenceurs passent un "first meeting" av[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi